Docteur Philippe FOUCRAS

Un article de “Que choisir Santé” écrit par le docteur Philippe Foucras s’intitule: l’homéopathie guérit-elle vraiment le rhume?
Ainsi commence cet article: Rhinopharyngites (terme savant pour désigner le rhume), à répétition, visites incessantes chez le médecin avec antibiotiques à la clé (c’est une réalité en effet, mais pourquoi prescrire des antibiotiques?), nez qui coule en permanence chaque hiver, blanc, jaune, vert, toux qui n’en finit pas, crainte de la bronchiolite, de la bronchite, de l’otite aiguë séreuse ou séro-muqueuse, drain dans les oreilles, opération des végétations (nous sommes loin du titre “l’homéopathie guérit-elle vraiment le rhume ?) “, appels réguliers de la crèche ou de l’école pour aller récupérer son enfant fébrile, etc. Quels parents n’ont pas été confrontés à ces successions d’évènements stressants pendant les premières années de vie de leur enfant? Jusqu’à ce que certains, épuisés et découragés par ces incessantes maladies, essaient l’homéopathie comme médecine “naturelle” ou “de terrain” et lui attribuent la guérison progressive des rhumes. (Philippe Foucras parle de “bronchiolite, bronchite, otite”… nous sommes assez loin d’un simple rhume). Cette médecine est-elle vraiment efficace? Ou est-ce une simple concomitance avec la guérison naturelle?
Ensuite, le docteur Foucras décrit l’épisode de rhume qui peut se produire 6 à 10 fois par an, parfois 50 fois (une bagatelle), jusqu’à l’âge de 6 à 7 ans. “C’est donc plus d’une année entière que le jeune enfant entre 6 mois et 6 ans va passer, toussant, geignant, reniflant. De quoi désespérer tout bon parent”.
Puis le Dr Foucras explique que toutes ces maladies sont dues au fait que l’enfant s’immunise. Le Dr Foucras a donc expliqué aux parents que leur enfant mettait 6 ans à raison de 6 à 50 épisodes divers de rhinopharyngites, otites, bronchiolites, bronchites etc pour s’immuniser et que s’ils avaient pratiqués un traitement homéopathique efficace ce n’était pas l’homéopathie mais une simple coincidence et que le rhume qui englobe otites, bronchiolites, bronchites est une maladie de bonne santé qui guérit tout seul (en 6 ans! ). Pour le Dr Foucras l’homéopathie prospère grace à ces infections à répétition.

Je pencherais pour une autre thèse. Les enfants soumis dès leur plus jeune âge à des vaccinations multiples ont des défenses immunitaires très abaissées et développent des infections à répétitions que les antibiotiques donnés à tort et à travers ne peuvent pas juguler. Le traitement homéopathique bien conduit stoppe ces infections dès la première année de prescription et de façon durable jusqu’à l’âge de 6, 7 ans. Ce même traitement homéopathique peut aussi agir sur les effets délétères créés par les vaccins. Je voudrais bien connaître de quel type d’exploitation le Dr Foucras parle dans son article et j’aimerais bien qu’il développe son propos. C’est une insulte vis à vis de ses confrères homéopathes. Où et quand le Dr Foucras a t-il étudié l’homéopathie? De quel droit se permet-il dans cet article d’affirmer que les médecins homéopathes créent l’illusion de soigner les allergies et les maux de dos? Ce type de discours n’a aucun sens et ne fait que traduire l’ignorance de son auteur en la matière.
Monsieur le Dr Foucras, je pensais que les médecins qui font partie du Formindep avait une autre conception de la médecine. Je vous en prie, n’émettez pas d’opinions sur des sujets que vous ignorez. Renseignez-vous ou taisez-vous.

Dr JO

2 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Docteur JO

    Mon cher Confrère,
    Mon commentaire était adressé au Dr Foucras. Je vous remercie d’être son porte-parole. Vous subodorez dans votre réponse que je n’ai pas appris la médecine; soit j’ai usurpé mon diplôme, soit la faculté de médecine de Montpellier n’est pas reconnue. Je ne considérerai pas cela comme une insulte mais comme un manque de maturité de votre part. “L’évolution naturelle vers la guérison des rhinopharyngites dans les premières années de la vie, due à la maturation immunitaire, est connue et décrite depuis longtemps”. Bien sûr, vous avez raison et ce n’est pas l’article de l’EMC qui apporte quelque chose de nouveau. Le traitement homéopathique réduit la répétition des crises souvent trop nombreuses – de rhino-pharyngites, otites, bronchiolites, bronchites etc. – et “stimule” l’immunité de ces enfants qui ont dû subir de multiples vaccins condensés en un seul, et leur évite la prise d’une antibiothérapie trop encore prescrite. C’est une des raisons pour laquelle j’ai commencé à m’intéresser à cette thérapeutique. Lorsque les enfants subissaient moins de vaccins (et sans adjuvants) et étaient mieux nourris, ces maladies étaient rares. Je ne cherche pas à vous convaincre et n’en ai cure. Ce qui est inadmissible, c’est que des scientifiques (ici des médecins), se permettent de donner une opinion sur quelque chose (en l’occurrence l’homéopathie), qu’ils ne connaissent pas et qu’ils n’ont jamais pratiqué. Bien confraternellement
    Dr JO

  2. 2
    Julien Bezolles

    Bonjour,
    Je ne sais pas si le Dr Foucras a appris l’homéopathie, mais lui au moins a appris la médecine.
    L’évolution naturelle vers la guérison des rhinopharyngites dans les premières années de la vie, due à la maturation immunitaire, est connue et décrite depuis longtemps (cf : article de l’EMC correspondant par exemple).
    Pour un professionnel de santé une pratique fondée sur l’ignorance (de l’histoire naturelle des maladies, en l’occurrence) n’est pas une excuse, c’est une circonstance aggravante.
    Quant aux affirmations sur l’efficacité de l’homéopathie sur l’effet délétère des vaccins, ou sur l’affaiblissement de l’immunité due aux vaccins, on attend avec impatience et intérêt les données bibliographiques fiables.
    Bien respectueusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com