MALADIE D’ALZHEIMER

La HAS (Haute Autorité de Santé) a réévalué les médicaments de la maladie d’Alzheimer. Ils sont quatre: Ebixa (Mémantine), Aricept (donépézil) Exelon (Rivastigmine), Reminyl (Galantamine). 
La commission de Transparence  a tranché: Le rapport entre l’efficacité de ces médicaments et leurs effets indésirables est jugé faible. Des effets au mieux modestes: une efficacité versus placebo principalement établie sur la cognition à court terme et dont la pertinence clinique reste discutable, un risque de survenue d’effets indésirables pouvant nécessiter l’arrêt du traitement (troubles digestifs, cardio-vasculaires et neuropsychiatriques notamment), un risque accru d’interactions médicamenteuses du fait de la polymédication habituelle chez les patients âgés.

La commission de Transparence considère qu’il n’y a pas de différance de tolérance et d’efficacité entre les quatre médicaments et qu’ils n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu.

En un mot, ces quatre médicaments ne servent à rien. Leur mode d’action à la rubrique pharmacodynamie sur le Vidal est du baratin pseudo-scientifique et leur AMM ne l’a été que parce qu’il n’existe aucun espoir pour un patient atteint de cette maladie.
Les laboratoires engrangent de l’argent avec des produits non seulement inefficaces mais source d’effets secondaires inutiles.
Ces médicaments sont potentiellement dangereux. Est-ce cela l’espoir donné aux patients?
On est à la limite de l’escroquerie.  Cliquez pour aller sur le site de l’HAS

 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1139370/les-medicaments-de-la-maladie-dalzheimer-resultats-de-la-reevaluation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com