MEDIATOR

Servier a menti quand il prétend que le Médiator (benfluorex), n’avait comme indication clinique que le diabète. En fait il savait pertinemment que son action princeps était celle d’un coupe-faim. Le médiator ne soignait donc pas le diabète et tous les médecins le savaient ou étaient censé le savoir.
Le Canard apporte la preuve que Servier a sciemment mis ce produit sur le marché pour son effet anorexigène.
“Un poison de la famille des amphétamines, susceptible de faire maigrir, au prix d’un risque mortel. Seule qualité reconnue et prouvée: l’effet bénéfique sur le chiffre d’affaires.”

Cette phrase du Canard est très importante car elle peut être considérée actuellement comme le Credo de la plupart pour ne pas dire de tous les laboratoires pharmaceutiques bloquant ainsi la recherche et la mise sur le marché de médicaments efficaces.

One thought on “MEDIATOR

  1. Lobbying
    Effectivement !
    Ne pas oublier le rôle du lobbying intense mené par les labos.
    Au fait, que faisait Mme Bachelot avant d’être ministre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com