Discovery, une faute grave de la recherche française en plus d’une faute médicale ?

http://www.francesoir.fr/politique-france/discovery-une-faute-grave-de-la-recherche-francaise-en-plus-dune-faute-medicale

Finalement on est en droit de penser que pour ne pas faire perdre de chance au remdésivir (du laboratoire pharmaceutique américain Gilead) nos chefs de départements cliniques ont évincé volontairement un traitement et entraîné ainsi une perte de chance pour des patients qui finalement n’auront pas été traités.  S’il est avéré ultérieurement et de façon irréfutable que le traitement par hydroxychloroquine montrait des signaux d’efficacité dans l’essai Discovery, alors ne pas l’avoir pris en considération serait indubitable une « faute médicale grave » méritant des poursuites à définir.

Dis autrement c’est un assassinat avec préméditation de patients qui auraient pu bénéficier de l’hydroxychloroquine par des médecins corrompus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *