La ROSP : rémunération sur objectifs de santé publique va inciter les médecins à vous vacciner contre la covid 19. Refusez !

Le saviez-vous ?
Plus de 61.000 médecins libéraux vont recevoir une prime de 4.705 euros au titre de la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp).

Les médecins que vous allez consulter dans leur cabinet sont récompensés lorsqu’ils appliquent les bonnes pratiques. Dans le cadre de la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp), plus de 61.000 praticiens vont être gratifiés d’une prime de 4.705 euros environ, plus pour certains très moutons, moins pour certains qui réfléchissent encore un peu.
Pour obtenir cette prime distribué par l’Assurance maladie, ces médecins ont faiblement prescrit des antibiotiques à leurs patients. Ils ont aussi augmenté leurs prescriptions de médicaments génériques et effectué des actes de prévention (vaccinations, dépistages de cancer…).
VACCINATIONS, vous avez bien lu. Et c’est pour cela qu’ils vont insister pour vous vacciner contre le SRAS CoV 2 car là, la prime va flamber

La ROSP a été mise en place en 2012. “Elle incite les médecins à effectuer plus d’actes de “prévention”, susceptibles d’anticiper des lourds problèmes de santé chez les patients. Et les bons comportements s’améliorent ! L’an dernier, ils étaient 52.939 médecins à bénéficier de la ROSP, contre 55.102 praticiens cette année. 2163 de plus !
La prime a également augmenté d’environ 10% par rapport à 2017. Et là avec la covid et le vaccin cela devient carrément de l’assistanat pour se remplir les poches !
La médecine on en parlera plus tard !
“Si les généralistes sont les plus gratifiés, certains spécialistes tirent leur épingle du jeu. C’est le cas des cardiologues, dont les 4.326 bénéficiaires se partageront une somme de 9,3 millions d’euros. Plus de 2.000 gastro-entérologues sont aussi éligibles cette année à la ROPS.

AVEC LA ROSP, BIENTÔT LA ROLLS !

  1. 1
    Reglice

    “Elle incite les médecins à effectuer plus d’actes de prévention, susceptibles d’anticiper des lourds problèmes de santé chez les patients.”
    Plus de quatre ans que personne n’a été infecté par le poliovirus sauvage, responsable de la poliomyélite en Afrique.
    C’est la preuve que vaccinations et préventions sont à proscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *