Coca cola

Coca-Cola change sa formule secrète

 17/04/2013
  Imprimer  Envoyer par email
 La firme Coca-Cola annonce une modification de la recette de la fameuse boisson. Recette dont une part est tenue secrète et qui va le rester. Mais on sait quand même que le coca-cola contient du 4-MEI (4-méthylimidazole, composé chimique hétérocyclique), un colorant caramel de synthèse. Des scientifiques ont trouvé à ce composé des propriétés pathogènes.

L’État de Californie a abaissé le maximum autorisé dans les aliments et impose un étiquetage précis. Pour éviter d’avoir à apposer sur les bouteilles et canettes la mention « Attention, ce produit contient des produits chimiques connus par l’État de Californie pour causer des cancers, des malformations fœtales et des troubles de la reproduction », les industriels ont décidé de modifier la formulation du Coca. Le 4-MEI (E150d) est produit par des procédés à base de sulfite d’ammonium et sert pour fabriquer des « colorants caramels ».

Article du Quotidien du médecin

Il ne vient même pas à l’idée de Coca cola de mettre sur le marché une boisson saine. Leur motivation princeps est de mettre sur le marché une boisson dont les consommateurs deviennent dépendants. En dehors des produits d’addiction extrêmement nocifs à la santé ils vont continuer de garder cette couleur marron (on se demande comment elle peut attirer le regard des gens) et le côté pétillant du brevage. Si vous essayez de boire un Coca cola sans gaz et ne sortant pas du frigidaire, il est imbuvable. Pour l’été, la boisson la plus saine est l’eau (de préférence filtrée), et les infusions chaudes de thé. Allez je vous concède une bonne bière et un bon vin rosé frais… mais évitez toutes les boissons trop sucrées en excès. Une bouteille de Coca ou de Pepsi c’est 11 sachets de sucre. A vous de choisir à qui vous voulez distribuer votre argent!
N’oubliez pas que Coca, Pepsi, Nestlé, pour ne nommer que ceux-là sont des énormes pollueurs et spolieurs des nappes phréatiques et qu’ils n’ont aucun respect pour l’environnement et pour les populations qui vivent là où ils se sont installés.
On peut très bien se passer de leur service et vivre sans eux!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.