MERCK LA VIDEO QUI ACCUSE

Comment les laboratoires achètent les médecins. Le laboratoire MERCK sort un nouveau antiviral pour traiter l’hépatite C: Le Victrelis (c’est le même labo qui fabriquait le VIOXX !…). Tout est bon pour essayer de fourguer ce “nouveau” remède.

 Et ce qui est bon pour MERCK c’est d’acheter les médecins. L’esprit “du pognon avant tout” n’a pas changé. Si le remède est réellement efficace et apporte une réelle avancée thérapeutique, pensez-vous qu’il soit alors utile d’acheter les médecins?
Donc: méfiance sur le Vectrelis (à suivre…).

Cliquer sur ce lien pour écouter “l’insupportable video”.

http://www.liberation.fr/economie/06014396-le-laboratoire-merck-et-les-valises-de-biftons

L’insupportable vidéo (un article de Jean-Marc Dupuis)

Le quotidien Libération a diffusé sur son site Internet l’enregistrement écœurant d’une réunion interne du géant pharmaceutique Schering-Plough (MSD). Vous pouvez voir la vidéo en cliquant en bas de ce message.

Cette réunion a eu lieu en juin dernier. On y entend le directeur médical expliquer comment neutraliser certains médecins qui risqueraient de donner un avis négatif à la Haute Autorité de Santé (HAS) sur leur nouveau médicament contre l’hépatite C, le Victrelis :

« Il y a des mecs qui n’aiment vraiment pas Schering Plough et MSD, il faut aller les voir avec une valise de biftons et leur dire “écoutez on va signer un petit contrat tous les deux”. Il y en a qui vont voir l’argent arriver, ils ne vont rien comprendre.»

Cette phrase fait mal. Mais le reste de l’entretien est à l’avenant.

Sont confirmés les pires soupçons sur les industriels du médicament : des stratégies pour faire taire les médecins et chercheurs qui ne sont pas convaincus de l’utilité d’un de leurs nouveaux médicaments ; des stratégies également pour faire nommer comme experts auprès de la Haute Autorité de Santé (HAS) des médecins qui leur sont favorables.

Leur problème aujourd’hui est que ces médecins favorables, qu’ils appellent dans leur jargon les « positifs », sont en général les mêmes que ceux qui ont reçu de l’argent de leur part. Et la nouvelle loi sur les conflits d’intérêt interdit désormais à la Haute Autorité de Santé de les consulter.

http://www.liberation.fr/economie/06014396-le-laboratoire-merck-et-les-valises-de-biftons

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com