LE FROMAGE LACTALIS

Le groupe Lactalis a les moyens financiers de passer régulièrement un communiqué dans les revues médicales spécialisées pour expliquer aux médecins censés être ignares, que le premier groupe fromager européeen “s’engage en matière de Nutrition et d’équilibre alimentaire, en menant notamment depuis plusieurs années un programme de recherche scientifique afin de mieux évaluer les effets de la consommation de ses fromages sur la santé des consommateurs”.

Il se permet même (le groupe Lactalis), d’avoir la possibilité de présenter une étude clinique randomisée sur 65 volontaires (c’est énorme!), aux Entretiens de Bichat 2006! (Ce qui confère à ces Entretiens un niveau scientifique élevé…).

Evidemment cette étude est en faveur de la consommation du camembert Président (Président de quoi?).

Dans une deuxième étude (toute aussi bidon que la première), faite sur 159 sujets (ça se corse!), de 18 à 65 ans, hypercholestorémique (1.60 à 2.20 de LDL – voyez le ridicule des chiffres…) et sans traitement (on s’en serait douté), le taux de LDL ne bouge pas d’un iota (deux portions de fromage par jour). A lire entre les lignes, il aurait même pu baisser (ils n’ont pas osé!).

Lactalis continue son discours en initiant une démarche scientifique: la métabolomique qu’elle explique par un discours fumant et vide de sens qui certifie que les marqueurs cliniques classiques de l’athérogénèse sont 39% moins fiables que les marqueurs identifiés par les différents profils métaboliques (?), de cette métabolomique comique. Et Lactalis de conclure: “Ainsi l’impact de la consommation de camembert se révèle pour le moins neutre sur les marqueurs de l’athérosclérose nouvellement identifiés”.

Ce qui résulte à dire que:

1. Votre médecin ne vous prescrit pas les bon marqueurs quand vous allez le consulter et qu’il n’y a que ceux (inconnus?) de Lactalis qui sont valables.

2. Les marqueurs de l’athérosclérose se foutent complètement que vous mangiez du camembert ou pas.

Ne serait-ce pas Lactalis qui se fout de la gueule des médecins?

En tout cas quand le camembert est fabriqué par Lactalis, vous êtes sûr de bouffer du camembert insipide et bourré d’OGM.

De grâce, mangez du camembert – même à la petite cuillère – mais du bon. Du camembert venant de vaches élevées en plein air, n’ayant pas eu une alimentation ogémiesque, et fabriqué avec du lait cru.

POUR MANGER DU VRAI DU BON CAMEMBERT. EVITEZ LES FROMAGES LACTALIS!

2 thoughts on “LE FROMAGE LACTALIS

  1. Camembert
    C’est bon, un bon camembert.
    Mais, vous avez raison, un bon camembert est un VRAI camembert, fabriqué avec du vrai lait cru.
    Pas du lait microfiltré et ré-ensemencé, lait qui aurait aussi bien pu être celui d’une vache danoise, hollandaise ou états-unienne.
    En attendant que les producteurs de reblochon, de tomme et de tome, d’abondance, de beaufort, etc. se décident (enfin) à produire des fromages “bio”, mangeons de vrais fromages labelisés – moindre mal.
    Mourir à cause d’un niveau de LDL trop élevé, d’accord, à condition que ce soit en mangeant du bon fromage.

  2. Camembert
    C’est bon, un bon camembert.
    Mais, vous avez raison, un bon camembert est un VRAI camembert, fabriqué avec du vrai lait cru.
    Pas du lait microfiltré et ré-ensemencé, lait qui aurait aussi bien pu être celui d’une vache danoise, hollandaise ou états-unienne.
    En attendant que les producteurs de reblochon, de tomme et de tome, d’abondance, de beaufort, etc. se décident (enfin) à produire des fromages “bio”, mangeons de vrais fromages labelisés – moindre mal.
    Mourir à cause d’un niveau de LDL trop élevé, d’accord, à condition que ce soit en mangeant du bon fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com