A PROPOS DES MEDICAMENTS

Les laboratoires pharmaceutiques dépensent en publicité des sommes considérables. L’information faite par les visiteurs médicaux aux médecins n’est jamais objective. Les visiteurs médicaux ne parlent jamais des effets secondaires du médicament qu’ils présentent aux médecins et leur font toujours croire qu’il est le meilleur de sa classe (catégorie).
La publicité pour le VIOXX (faites par le laboratoire MERCK) en l’An 2000 a coûté 160 millions de dollars (130 millions d’Euros), plus que pour le Pepsi Cola (125 millions d’Euros).
Ce qui est grave, c’est que ce sont les laboratoires qui imposent leur mode de pensée basé sur un marketing agressif dont le but princeps est celui du rapport à court terme, à tout prix. L’industrie pharmaceutique dépense chaque année plus de 5,5 milliards de dollars pour faire la promotion des médicaments auprès des médecins. En 2003 le VIOXX a rapporté à MERCK 2,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires.
En continuant à prendre le VIOXX comme exemple, on s’aperçoit (comme beaucoup de produit “nouveaux”), que ce dernier n’apporte aucune innovation dans le traitement de l’arthrose et de l’arthrite mais qu’il a tué au moins 25000 personnes décédées de crise cardiaque et d’AVC (Accidents Vasculaires Cérébraux).
Il est préférable, si l’on veut rester fidèle à l’adage “Primum non nocere” de prendre de l’Harpagophytum en TM (Teinture Mère), de consulter un médecin homéopathe et/ou un médecin acupuncteur et/ou un médecin ostéopathe, un bon kinésithérapeute, de faire de l’exercice et d’avoir une bonne hygiène de vie en particulier alimentaire. Autant de moyens thérapeutiques qui ne font pas gagner un centime à l’industrie pharmaceutique et qui soulagent la Sec Soc.

Ces moyens ne sont (bien entendu) pas enseignés à la Faculté qui les considère comme étant des Placebos. Si la Faculté le dit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.