Interview du Pr Delfraissy par le CNOM : “le variant delta en question” : décodage,

https://www.youtube.com/watch?v=b2zIAQ-6oIo

Voilà le lien qui va vous permettre d’écouter la science infuse du Pr Delfraissy concernant le variant Delta dont on nous rabâche les oreilles depuis un certain temps. A travers cette “interview” par le Conseil National de l’Ordre des médecins (CNOM) du Pr Delfraissy vous pouvez vous rendre compte comment on peut rassurer tout en déployant la crainte d’un avenir sombre. Je pense que le discours a été appris par cœur (ou est inscrit dans les gènes de Mr Delfraissy depuis sa naissance) car je ne pense pas qu’il y ait un prompteur. En tout cas, ce n’est pas un discours de scientifique mais plutôt celui d’un voyant prévenu des faits programmés dans un temps proche, en l’ occurrence fin août et qui mentionne “Pasteur” pour essayer de renforcer sa crédibilité.
Voilà ci-dessous son discours avec mes réflexions en rouge comme un professeur bienveillant qui corrige l’élève étourdi.

CNOM Quelles sont les caractéristiques du variant Delta

Delfraissy C’est un variant qui au plan virologique a des mutations dans la protéine Spike, qui fait qu’il est de loin plus transmissible. Il a en gros un niveau de transmission qui est supérieur de 60% à ce qui était déjà le variant anglais qui lui même était plus transmissible que le virus initial. Ça veut dire qu’on a un doublement du nombre de contaminations qui peut avoir lieu tous les 5,5 jours. Donc, tout ça fait que finalement on a un variant qui est nettement plus transmissible, donc, c’est une nouvelle histoire qui est en train de démarrer avec le variant Delta

Dr JO Prenez bien note des propos du Dr Delfraissy :
” C’est une nouvelle histoire qui est en train de démarrer avec le variant Delta”
Ensuite ses chiffres sont donnés “en gros”, la précision importe peu. La transmissibilité du virus plus importante, et alors ? Le virus est reconnu comme beaucoup moins pathogène.
Où se trouve réellement la “nouvelle histoire” si ce n’est dans la volonté d’en fomenter une.

CNOM Quels sont les risques sanitaires liés à ce variant ?

Delfraissy Les mécanismes de transmission sont les mêmes, il n’y a rien de changé: lieux clos avec absence de masques, une absence de protection…
Pour l’instant on pense qu’il n’est pas plus grave, qu’il n’y a pas de facteur de gravité ( Propos rassurants)par contre on n’en a pas de preuves formelles ! (Propos angoissants)
En ce moment en France on est dans une augmentation du nombre de contaminations ( angoissant) assez lente, (plus ou moins rassurant) elles stagnent un peu, là, depuis une dizaine de jours. C’est pas explosif. (mais ça ne va pas tarder à l’être) Peu de retentissement sur les hospitalisations. (rassurant) Les données de Pasteur montrent qu’on devrait avoir une conséquence plutôt vers la fin août. (juste après les vacances nous vous préparons quelque chose) Pourquoi? Parce qu’on a un niveau de vaccination chez les populations âgées et fragiles qui n’est pas suffisant. (Ah!, on n’a pas assez vacciné ces putains de vieux et de “fragiles”) Il y a 10% de plus de 60 ans qui ne sont pas vaccinés (Vous vous rendez compte !) et puis on a une fraction importante de sujets à risque de moins de 60 ans.( Et oui, ceux qui bouffent, boivent des coups et aiment la vie, c’est intolérable ces gens-là !) En particulier dans votre clientèle vous avez des patients obèses ou en surcharge pondérale et on estime qu’ actuellement 40% des gens en surcharge pondérale ne sont pas vaccinés (Et oui, allez, à la casserole vaccinale et fini le cassoulet ou la choucroute !) alors que vous le savez c’est le deuxième grand facteur de risque pour développer une forme grave.( Et si vous développez une forme bénigne, vous aurez la fessée)

CNOM Les vaccins sont-ils efficaces contre le variant Delta ?

Il ne s’agit pas d’un variant d’échappement immunitaire. Ça veut dire que contrairement à son petit cousin qui est le variant sud-africain il a une sensibilité vis à vis des vaccins qui demeure en grande partie. Ce qu’il faut bien dissocier c’est que autant il y a une protection contre les formes graves, autant il y a finalement une protection très limitée sur l’infection elle-même et la transmission. (En gros comme dit Mr Delfraissy, il sert pas à grand chose). C’est à dire que vous allez avoir autour de vous des gens qui sont vaccinés et qui vont être infectés et qui pourront, eux-mêmes transmettre ce virus aux autres (C’est l’inverse du principe du vaccin) et qui dans l’immense majorité des cas ne développeront pas une forme grave. (Avec ou sans vaccin, peu de gens développent une forme grave n’est-ce pas Mr le professeur, ou me trompé-je ?)

CNOM Quel est le rôle du médecin pour l’aider à contenir ce variant ?

Delfraissy Il faut d’abord que vous soyez bien conscient que l’on a à faire à une nouvelle épidémie avec le Delta. (Nouvelle épidémie, nouvelle peur, continuation des gestes barrières et nouveau vaccin fabriqué par les mêmes laboratoires et promus par les mêmes toubibs dont le “jeune” DelfraissyCherchez l’erreur


L’hospitalisation, ça va dépendre de deux choses:

  1. La rapidité de la vaccination et on voit bien qu’il y a un allant vers la vaccination malgré quelques manifestations d’antivax (Ben voyons)
  2. Les mesures barrières restent fondamentales et il faut que les médecins accompagnent leurs patients en leur rappelant aussi les mesures barrières. Dès qu’un patient est infecté par le variant Delta, il fait, s’il est à risque une prise en charge alors qu’il n’y a aucun signe de gravité initiale, avec un traitement précoce dès les premiers jours avec des anticorps monoclonaux, des combinaisons d’anticorps monoclonaux

Traitement précoce ! Vous m’en direz tant ! C’est bien la première fois que le Dr Delfraissy prononce le terme de “traitement précoce”. Seulement voilà Mr Delfraissy, nous n’avons pas les mêmes remèdes.
Pourtant Mr Delfraissy, nous avons à peu près le même âge et il semblerait que vous ayez oublié l’enseignement de vos maîtres et votre serment d’Hippocrate. Vous devez servir les malades, pas l’industrie pharmaceutique. Vous n’avez pas le droit par vos propos mensongers de préparer l’arrivée sur le marché des anticorps monoclonaux dont vont nous inonder vos amis de l’industrie pharmaceutique. Cette maladie ne se soigne pas par des anticorps monoclonaux. C’est simple.
Nous avons les médicaments, je dirais volontiers les remèdes car dans le mot remède est sous entendu guérison – pas dans le mot médicament. Nous avons depuis un an et demi au moins, les remèdes qui guérissent et préviennent SANS VACCINS cette maladie relativement banale que vous montez en mayonnaise avec des collègues semblables à vous, pour des raisons que vous connaissez parfaitement mais qui ne vous empêchent nullement de vivre.
Ces médicaments ont pour nom: Chloroquine et hydroxychloroquine, macrolides dont l’azithromycine, doxycycline, Ivermectine (efficace à tous les stades de la maladie virale), quercétine (et sans doute les anti-allergiques), bleu de méthylène (vous savez, votre mère en imbibait un coton tige et vous nettoyait les amygdales avec, et le mictasol bleu vous vous souvenez?) J’en oublie certainement. Tous sont aussi efficaces en préventif. Et puis les huiles essentielles (sans doute de la fumisterie pour vous): HE de ravintsara et de tea tree et d’autres bien sûr. Nous avons une floppée de remèdes Mr Delfraissy
Ah! j’oubliais “cher maître” les études randomisées avec 2 aveugles contre une belle place (vous l’avez déjà la belle place) qui n’ont pas prouvé que…
Mais, Mr Delfraissy, les patients s’en foutent, ce qu’ils veulent c’est être guéri sans peur, avec compassion, voire amour et dans la sérénité.
Réfléchissez Mr Delfraissy, êtes-vous heureux ?

4 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    elodi

    les médecins via leur compte AMELI ont reçu des infos:
    A partir du 17 septembre 2021 attestation de déplacement 2km max,sauf si pass sanitaire strictuniquement vaccinés.
    le 17 septembre 2021accès aux activités culturelles,sportives,aux magasins non essentiels que par pass sanitaire de vaccination.
    le 17 septembre 2021:mise en place de controles de confinement par pointage.
    le 30 octobre 2021 point sur la situation.

  2. 3
    hervé BARBARIN

    Bravo docteur Alain Joseph, la vérité finira forcément par éclater comme une évidence. Nombre de médecins de ma connaissance sont exactement sur la même longueur d’ondes. J’en connais un personnellement qui a été un de mes maîtres en homéopathie et auriculo à l’hôpital Saint Jacques à Paris et qui, a passé outre aux interdictions criminelles de prescrire et n’a eu à déplorer aucun décès provoqué par le covid dans sa nombreuse patientèle depuis le début de cette histoire… Il n’a laissé personne atteint de l’infection covid avec des symptômes repartir désemparé à son domicile avec une boite de doliprane. Cette abdication d’une majorité de médecins sous la pression du conseil de l’ordre, institution vichyste fondé par Pétain! Faut-il le rappeler?, laisssant des malades angoissés présentant des symptômes avec rien, parce que une boite de doliprane, c’est rien, me restera toujours en travers de la gorge. C’est impardonnable, je le dis haut et fort, de quiconque se prétend médecin. Le diplôme ne suffit pas. Encore faut-il être digne de ce noble métier de soulager la souffrance d’autrui et, si possible la guérir, sans nuire.
    Le “coup de gueule”salutaire, courageux du professeur Jean Michel Claverie, un patron de la virologie, m’ a, à la fois ravi, enthousiasmé, tout en ravivant la juste colère que j’éprouve pour tout ce que nous subissons, et les patients décédés dont une grande partie aurait, sans doute, pu être sauvés, s’ils avaient été médicalement pris en charge à temps avec des traitements adéquats.
    La médecine humaniste, holistique reviendra en force pour le plus grand bien de toutes et tous. Ce plan calamiteux du”pass sanitaire” avec obligation vaccinale forcée se heurtera au mûr des réalités! L’echec sera retentissant; il l’est déjà.

  3. 4
    KOIKILENSOI

    Invoquer Pasteur c’est toujours dévoiler une culture médicale insuffisante qui peut nuire à l’efficacité professionnelle

    Dans de nombreux pays des médecins de terrains ont dénoncé le culte pasteurien totalement infondé et celui des vaccins qui ne l’est pas moins qaund on connait bien leurs histoire et les vrais chiffres de leurs dégâts mortels ou “seulement” graves

    Il y a tout de même des anti-vax cultivés partout sur la planète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.