La covid 19, un prétexte à la suspension de la démocratie et à l’appauvrissement

Ce n’est pas une coincidence si la crise du coronavirus a permis aux États de suspendre la démocratie de manière provisoire par deux fois (nous sommes dans la deuxième période). N’est-ce pas les prémices d’une suspension beaucoup plus durable ? En effet pour pouvoir appliquer ce type de méthode, l’État a besoin d’une grande légitimité et pour justifier celle-ci quoi de mieux qu’un “ennemi extérieur” contre lequel il faut lutter en employant tous les moyens. Après l’utilisation du terrorisme quoi de mieux que celle d’un virus et du cri de peur de Macron: Nous sommes en guerre! pour restreindre nos libertés civiles. C’est le principe de la création d’une diversion rendue majeure pour faire passer le tour de passe passe. C’est le principe bien connu de la misdirection basée sur le détournement d’attention. Une tactique de magicien vieille comme le monde et qui fonctionne à tous les coups. Pendant que le peuple est affolé par la peur d’un virus tueur il ne voit pas ce qui se trame à côté et les lois liberticides qui sont votées passent inaperçues. Le virus “légitimise” les mesures autoritaires et comme les souris de Pavlov les gens salivent quand on leur dit de saliver et perde cette salive sans se poser de question quand on les muselle. Ainsi se renforce progressivement mais sûrement les structures autoritaires. Ainsi, nos libertés peuvent être suspendues brutalement: assignation à résidence, interdictions des rassemblements de plus de 6 personnes (actuellement “règle des six”?)), des manifestations (à l’heure des Gilets jaunes ça tombe bien), contrôle total, surveillance des relations personnelles, dénonciations comme justement en temps de guerre. Tout cela nous enfonce dans la spirale de la régression sociale.
Par ailleurs l’État diffuse en permanence des fake news repris par les media aux ordres, les grandes chaînes de TV et une bonne partie des réseaux sociaux. L’État et les medias ignorent volontairement les lanceurs d’alerte, empêcheurs de tourner en rond, les traitent de complotistes et/ou de charlatans en affirmant que ce sont eux qui lancent des fake-news. Quoiqu’il en soit il ne fait aucun doute que l’industrie pharmaceutique se sert d’arguments pseudo-scientifiques, qu’elle fait passer auprès des gens pour de la science, pour contrôler les représentants politiques et économiques gouvernementaux. Nous sommes de fait dans une guerre bactériologique qui complète les effets de la guerre politique contre le terrorisme avec pour objectifs essentiels la recherche du profit et la réduction de la population mondiale.
Le 6 novembre 2005, le docteur Léonard G. Horowitz, expert international en matière de santé publique, de sciences du comportement, de maladies nouvelles et de terrorisme bactériologique, diplômé de Harvard, écrivait un article intitulé “Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial”:
Afin de fabriquer un vaccin spécifique contre un virus mutant H5N1 transmissible à l’homme, il faudrait tout d’abord que ce virus de la grippe aviaire transmissible à l’homme existe. Or, actuellement ce virus n’existe pas, excepté peut-être dans quelques laboratoires du complexe militaro-medico-pharmaceutique. En fait, d’après les informations dont je dispose, c’est exactement ce qui est en train d’être préparé en secret. Afin de produire un virus transmissible à l’homme, il faut cultiver le virus de la grippe aviaire pendant assez longtemps, en le mélangeant à des cultures de cellules humaines. Il faut ensuite l’injecter à des singes, puis à des êtres humains, pour vérifier si ces sujets attrapent ce nouveau virus fabriqué en laboratoire.
Ainsi ce nouveau virus que le monde craint tant est:
1) soit en train d’être fabriqué dans des laboratoires financés par des industriels puissamment motivés à laisser “accidentellement” se répandre ce virus
2) soit a déjà été fabriqué dans ces laboratoires pour profiter de la panique mondiale actuelle, en prévision des énormes profits qui seront dégagés par la lutte contre ce virus.”

Ces énormes profits n’ont pas encore eu lieu mais vont avoir lieu dès l’arrivée sur le marché du vaccin contre la covid 19 que je vous exhorte toujours à refuser d’autant plus que je continue d’affirmer que si un coronavirus nouveau existe bien il n’a pas provoqué en 2020 plus de morts que les autres virus de la grippe, coronavirus y compris. Il n’y a JAMAIS eu de pandémie puisque la définition d’une pandémie est de 15000 morts pour 100 000 habitants et que la mortalité en France a été de 2 à 3%
D’après les chiffres officiels de l‘INSEE en 2017 il y a eu 613027 morts et sur les 9 premiers mois 470557. En 2018 620124 morts et sur les 9 premiers mois 481462, en 2019 625372 morts et sur les 9 premiers mois 480363 morts, et en 2020 sur les 9 premiers mois 481747.
Bizarre, bizarre cette épidémie de covid 19, vous ne trouvez pas? Je la cherche et ne la trouve pas.
Maintenant que vous savez ce qu’il se passe souvenez-vous de cet aphorisme de Lounès Matoub dont je vous invite à écouter, en son hommage, une magnifique chanson en cliquant sous le lien ci-dessous.
Celui qui ne connaît rien est un imbécile, mais celui qui sait et qui ne fait rien est un criminel.” Matoub Lounès”
https://www.youtube.com/watch?v=tkts1cLlMY4

Dr Alain JOSEPH

3 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Navarro

    Je suis entièrement d’accord avec vous , mais comment s’en sortir de tout cela , a part de prier le Ciel ?
    Quoi faire maintenant que les restrictions sont déjà là ?
    Quoi faire puisque l’on annonce un nouveau confinement inutile ?
    En Espagne , si le président Sanchez annonce l’Etat d’alarme , c’est fini pour revenir en arrière car elle durera très longtemps , les frontières refermeront à nouveau , il n’y aura plus de vie .
    On va mourir de dépression , chagrin , solitude , tristesse , précarité voir pauvreté , c’est l’objectif …
    Quoi faire ?

  2. 2
    Michèle

    Bonjour Dr Jo
    Merci pour cet édito avec à l’appui des chiffres très pertinents.
    Je n’ai aucune confiance en cet Etat qui n’est que dans la communication.
    Quand il s’agit de passer aux actes c’est autre chose.
    On l’a vu pour le covid 19 qui est une pure machination avec des médias complices il n’y a qu’à voir la diffusion en boucle des images de la Chine pour nous faire peur et là plus rien ne filtre à croire qu’il a disparu, comme l’Afrique silence radio.
    A croire que les cas de ce virus qui circulerait ne se trouveraient que dans les pays qui ont les moyens de payer le vaccin.
    Ils ne sont plus crédibles, ils sont corrompus jusqu’à l’os tous partis confondus il n’y a que l’argent qui les anime.
    Pauvre France, après le covid on nous prépare un autre terrain avec la guerre des religions dont ils sont responsables car ils ont mis le loup dans la bergerie.
    Je suis heureuse dans le fin fond de ma campagne loin de ces dérives mais je crains pour l’avenir de mes proches.
    Merci pour votre courage.

    • 3
      docteurJO

      Merci Mme Blanquart. Il faut profiter de la vie mais rester lucide et ne pas se laisser envahir par la peur. Beaucoup de personnes et des scientifiques de haut niveau bougent. Il faut participer chacun à son niveau et partager sans agresser les gens si possible. L’État a toujours eu un esprit filou mais là ils vont trop loin et c’est criminel. Bonne journée et merci pour votre soutien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *