COVID: Le PCR nasal peut-il mentir? Un article du Dr Pascal Sacré médecin belge

https://www.aimsib.org/2020/08/30/covid-le-pcr-nasal-peut-il-mentir/

Une très belle signature du web rejoint officiellement les rangs des rédacteurs AIMSIB, il s’agit du Docteur Pascal Sacré [*], brillant médecin intensiviste Belge (on dit anesthésiste-réanimateur en France). Naturellement sa liberté d’expression et de ton est tout-à-fait désapprouvée en haut lieu et vous comprendrez immédiatement pourquoi: Que penser du PCR nasal alors? Vous vous apprêtez à prendre connaissance de notions désagréables mais passionnantes, alors bonne lecture…

La technique est une orientation qui peut faire un diagnostic et confirmer la clinique, parfois l’éclairer et reste donc indispensable pour compléter une consultation; les progrès effectués ne peuvent pas être niés mais la clinique qui consiste à voir un malade, à l’écouter, à établir une anamnèse des faits et à l’examiner ne peut pas être remplacée. En matière de grippe et de covid 19 la clinique est souveraine et j’irai même jusqu’à affirmer qu’un bon clinicien dans la mesure où nous avons incontestablement des traitements efficaces peut se passer pratiquement des tests. Il suffit pour cela de prendre le temps d’écouter le patient et de le suivre dans l’évolution clinique de la maladie. Tout le reste n’est que littérature et Dieu sait que cette littérature ne manque pas en médecine et profite beaucoup à ceux qui sont devenus de véritables experts en baratin médical.
Dans cette pandémie il existe une énergie débordante, étalée par des scientifiques corrompus, par une presse corrompue pour des intérêts de corruption, à monter en mayonnaise une maladie créée de toute pièce et qui était censée devenir grave mais qui de fait s’est avérée ressembler à une grippe banale. Déçus dans leur projet satanique, les satans se démènent comme de bons diables pour essayer de nier leur échec en prolongeant leur méfait et pour cela, sont donc obligés de mettre à nu leurs intentions. Ce qui va peut-être faire capoter leur projet. Va t-on vers un échec et mat ? Cela va être très compliqué car à mon avis ils ont plusieurs projets dans leur escarcelle. En attendant on est dans le wait et on va seeyer plus tard mais il vaudrait mieux que l’on scie la branche sur laquelle nous ne sommes pas encore assis et qui va nous apporter que des désagréments. Pour cela il faudrait déjà qu’une grande partie de la population française arrête de faire l’autruche et se bouge les méninges comme en Allemagne et en Angleterre.
Bonne lecture de l’article du Dr Pascal Sacré sur le site de l’AIMSIB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *