Bras de fer entre le président de Madagascar (la Corse de l’Afrique)Audry Rajoelina et l’OMS sur le traitement Covid-Organics à base d’artémisia

Le nouveau remède malgache contre le coronavirus, à base d’artémisia annua, une plante largement utilisée en Afrique contre le paludisme, n’a pas pas tardé de faire réagir l’OMS. L’organisation juge que le médicament malgache, le Covid- Organics, n’a pas fait ses preuves.
Une autre plante médicinale acclimatée à Madagascar et cultivée à grande échelle s’est invitée dans les hypothèses des chercheurs : le Ravintsara  (Cinnamomum camphora), une espèce de camphrier dont on connaît les vertus depuis longtemps et que l’on a associé à l’ Artemisia annua pour constituer le Covid-organics. Le ravintsara est très connu des aromathérapeutes qui l’utilisent en HE.

De quel droit l’ OMS financée à hauteur de :
– 893 millions par les USA
– 530 millions par la fondation Bill et Melinda Gates
– 370 millions par le Gavi créé par Bill Gates
se permet d’interpeller Madagascar et de juger que le Covid-Organics n’est pas un médicament qui a fait ses preuves.
De quel droit l’OMS peut-elle donner des leçons de santé et de soins aux médecins africains? L’Afrique n’a pas de place au conseil de sécurité de l’ONU ni au sein de l’OMS.
De quel droit l’OMS s’immisce t-elle dans l’économie africaine.
De quel droit la fondation Bill et Melinda Gates se permet-elle d’investir dans la vaccination en Afrique? N’est-ce pas Big pharma qui s’intéresse à l’Afrique à travers cette fondation qui en est une tentacule?
Des essais sur des moustiques transgéniques sont en cours pour lutter contre le paludisme.
Mais les effets secondaires du transgène entraînaient rapidement la mort des individus porteurs, ruinant les espoirs des chercheurs et rendant cette technique inutilisable.
Cela n’empêche pas la recherche de continuer et jouer aux apprentis sorciers sur des êtres humains ne gêne absolument le dénommé Bill Gates.
Essaie aussi d’un champignon Metarhizium génétiquement modifié (OGM) pour lutter contre les moustiques vecteurs du paludisme au Burkina Faso
Vous voyez, toutes les pistes à fric sont utilisées pour lutter contre une maladie qui continue à faire toujours autant de morts.
De quel droit l’OMS se permet-elle de contrôler et de légiférer la santé des populations des États et dans notre cas, de l’Afrique!

J’ ai été très ému en visionnant ces videos et en écoutant les différents invités dont je n’ai pas pu retenir tous les noms. Je veux féliciter le président malgache Audrey Rajoelina pour son courage de protéger honnêtement ses citoyens et la lutte qu’il mène contre l’OMS organisme véreux, le docteur André Waka pour son explication des équilibres écosystémiques qui gèrent la nature et l’organisme humain et madame le Dr Assoua (je l’écris comme je l’ai entendu) de Belgique pour son analyse pertinente et sans concession du pouvoir de la fondation Bill et Melinda Gates et de Bigpharma sur l’Afrique.


Présidents des différents pays d’Afrique, réveillez-vous, relevez la tête et boutez hors de vos frontières les prétendus aides de l’occident ainsi que l’OMS et la fondation Bill et Melinda Gates et Big pharma qui prétendent travailler et penser pour vous. Vous n’avez pas besoin d’eux, ne vous faites pas acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *