SRAS CoV 2, Bithérapie: Le Pr. Jacques Marescaux défend le Pr. Didier Raoult

Membre de l’Académie de médecine, le Pr Jacques Marescaux soutient le Pr Didier Raoult. Ses arguments sont l’évidence et la simplicité même.
L’attitude persistante des pouvoirs publics est incompréhensible si l’on s’en tient à la logique. Elle devient compréhensible si l’on devient complotiste aux yeux de ces mêmes pouvoirs publics. Je ne vais pas reprendre l’historique de ce “complotisme”. Toute personne qui s’est tant soit peu intéressée à cette “pandémie” connaît cet historique. Les faits que nous connaissons ne peuvent pas être des coïncidences. Trop d’événements se recoupent et prouvent une volonté de nuire car nuire s’est aussi ne rien faire ou faire semblant de faire en donnant entre autres des arguments qui se veulent scientifiques mais qui ne le sont pas. Les études randomisées sont des outils intéressants quand elles sont faites par des scientifiques honnêtes et désintéressés; même dans ce cas, elles ne sont pas des panacées. Il faut les considérer comme des orientations qui confirment ou infirment le fait recherché avec tous les biais inattendus qui peuvent advenir. Il est souvent très facile d’intervenir sur ces biais pour obtenir un résultat voulu à l’avance et bien entendu favorable (à la mise sur le marché d’un médicament par rapport à un autre). C’est ce qui va certainement se passer avec l’étude Discovery dont le but est de discréditer la bithérapie ou du moins l’utilisation de l’hydroxychloroquine (moins efficace, plus d’effets secondaires…) dans la lutte du CoV 2 au profit d’un antiviral moins bien connu et bien plus cher.
Le résultat de cette étude ne devrait pas tarder et je souhaite me tromper.
Si je me trompe c’est qu’ils n’ont pas pu faire autrement que de dire la vérité.
Il est bon de préciser que ce sont les chinois qui ont trouvé positive l’action de cette bithérapie sur le SRAS-CoV 2 et que le Pr Didier Raoult n’a fait qu’appliquer le protocole conseillé par les chinois sauvant ainsi des vies. D’autres (les politiques et leurs conseillers) n’ont rien fait et ont laissé mourir des personnes dans des services d’urgences encombrés où les soignants ont vécu des choses atroces et qu’ils n’auraient pas du vivre si les bonnes décisions avaient été prises. A chacun son éthique.
Urgences encombrées, cabinets médicaux vides et cliniques privées avec des lits vides. Refus d’aide des laboratoires vétérinaires. Pas de tests, pas de masques etc.
Le protocole des chinois et du Pr Didier Raoult aurait dû être mis en place il y a deux mois avec l’aide des médecins généralistes qui ont été sciemment écartés et interdits de prescription.
Depuis quand des personnes incompétentes sous prétexte de détenir le pouvoir peuvent-elles interdire à un médecin de faire son métier ?
De quel droit?
J’attends la suite des événements avec impatience.

Laisser un commentaire