Schéma thérapeutique d’une infection grippale en général et Covid 19 en particulier

Les symptômes du Covid 19 sont ceux d’une grippe banale. 95% des gens atteints font une maladie bénigne.
Les autres voient apparaître des signes spécifiques ou d’aggravation :
Surtout problèmes respiratoires avec toux sèche accompagnant ou non fièvre, courbatures, perte du goût et/ou de l’odorat et fatigue

Prévention grippale

Thymuline 9 CH       10 granules une semaine sur 2
Sérum de Yersin 9 CH     10 granules une semaine sur 2
Cuivre oligosol     une ampoule par jour
Echinacea TM (teinture-mère)   60 gouttes par jour dans un demi-verre d’eau
Quercétine 400 ou 500mg une gélule par jour 5 jours sur 7
Extrait concentré de sureau   une ou deux gélules par jour 5 jours sur 7
Vitamine D une cuiller à café d’huile de foie de morue tous les jours
Et/ou Vit D3 B.O.N 200 000 U/ml une ampoule tous les mois et demi (2 à 3 dans l’hiver suivant les cas – dosage sanguin de la vit D)
Utilisez des huiles essentielles 2 à 3 gouttes sur le poignet interne ou sur un mouchoir à respirer régulièrement dans la rue.
HE de Ravintsara, de Tea tree ou d’Eucalyptus radiata
Lavage des mains
Utilisation d’alcool modifié à 70° ou à 90° ou gel hydro-alcoolique
Manger peu, mais équilibré
Boire un litre d’eau par jour, l’hiver

Avec ces conseils vous avez de fortes chances de ne rien attraper.

Traitement curatif du Covid 19 avéré par tests PCR ou radiographie pulmonaire.
État clinique qui s’aggrave: Surveiller la saturation d’oxygène au niveau de l’index (saturomètre en vente en pharmacie: environ 30 euros)

Hydroxycloroquine (HCQ) 200mg     3 comprimés par jour pendant 7 jours environ
Azythromycine 200mg            2 comprimés par jour pendant 7 jours
Ivermectine une dose (4 comp) le premier jour, puis 4 comp deux jours après, puis 4 comp 2 jours après la deuxième prise.
Si les symptômes sont inquiétants il est possible d’associer les trois médicaments mais l’HCQ ne doit pas être donnée les jours de l’ Ivermectine.

En cas d’impossibilité de vous traiter par ces 3 médicaments (ou au tout début de l’aggravation des symptômes), vous pouvez utiliser pour éviter une évolution mortelle les remèdes ci-dessous séparément ou ensemble. (Ce qui vous permettra alors d’attaquer les responsables en justice) sinon vous les attendez devant la porte de l’enfer avec une kalachnikov !!!
Il faut que vous les ayez commandés à l’avance car il n’est pas facile de les obtenir. Il faut plus de 15 jours pour que votre pharmacien obtienne le bleu de méthylène officinal (ne prenez pas du bleu de méthylène pour aquarium) alors qu’il peut-être facilement préparé le jour même avec du bleu officinal en poudre (les préparateurs en pharmacie ne préparent plus rien)

Quercétine 400 ou 500 mg 3 à 4 gélules par jour
Bleu de méthylène 75 mg 3 gélules par jour
Echinacea TM 100 gtes 4 fois par jour

Plus un traitement homéopathique établi par un médecin homéopathe compétent suivant vos symptômes.
Inhalations de Pérubore (HE de Lavande,Thym rouge,Romarin,Thymol) 3 fois par jour à utiliser aussi en préventif dès le début d’une toux, d’une rhinite ou d’une rhinopharyngite
Il existe des études québécoises sur la Quercétine (Pr Chrétien) et de nombreuses études sur le Bleu de méthylène écarté de la thérapeutique (sauf pour traiter la méthémoglobinémie) car produit très peu cher et non rentable – souvenez-vous du traitement efficace des angines blanches (collutoire) et des cystites (Mictasol bleu) par ce merveilleux produit.
Ne pas oublier dans tous les cas un lavement évacuateur.

Les « Blancs-becs » qui ne pensent qu’études randomisées en double aveugle contre placebo (ERDACP) vont, peut-être, découvrir ces molécules mais ils ne les utiliseront pas bien entendu, EBM oblige. Tristesse et décadence.

2 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    oliv

    Je suis habituellement à l’écoute de tout ce que vous écrivez mais lorsque vous recommandez un traitement à bas d’homéopathie vous vous discréditez totalement. Quelle misère, à qui peut-on encore se fier ?

    • 2
      docteurJO

      Bonjour Mr? Mme? je ne sais pas qui vous êtes mais sachez que je suis très fier de pratiquer l’homéothérapie depuis 1974 et que je l’enseigne. Je suis aussi spécialiste en médecine générale et n’ai aucune acrimonie contre la thérapeutique classique officielle que je connais et que je prescris lorsque je le juge nécessaire. Je ne connais pas votre formation et votre pratique homéopathique mais j’ai l’impression que vous parlez de l’homéopathie sur des idées inculquées et que vous avez peu approfondies. Je ne m’en formalise absolument pas et c’est votre droit le plus absolu. Je suis simplement étonné que vous portiez un jugement sur quelque chose que vous ignorez tel la personne qui critique un film sans l’avoir vu ou un livre sans l’avoir lu. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.