Pandémie COVID-19, l’analyse générale de l’AIMSIB

Les conclusions de l’AIMSIB rejoignent ma pensée et corroborent les articles précédents mis sur ce même blog. Il apparaît très nettement que la plupart des médias ne font pas leur travail indépendant d’investigation. Pourquoi?

Un article sur le COVID-19 rédigé en Mars 2020 se condamne immanquablement à une durée de vie très éphémère mais la somme d’informations que nous avons reçue de tous bords et qui n’a jamais été communiquée dans les médias, les accumulations d’erreurs et d’outrances nous ont semblé suffisamment conséquentes pour que l’on s’impose ici une sorte de réflexion de parcours. C’est le Dr Vincent Reliquet, notre responsable éditorial, qui a souhaité s’atteler à cette tâche difficile car semée d’embûches. Énormes interrogations, donc deux articles, voici le premier. Quoi de neuf, qu’ignorons-nous, qu’avons nous déjà compris de cette pandémie mondiale? Bonne lecture.

Il demeure particulièrement incroyable que dans un pays large de 9.597.000 de km² ce coronavirus (subitement très pathogène) apparaisse naturellement et exactement dans un périmètre de 100 km² à l’intérieur de la seule ville chinoise qui abrite l’unique laboratoire continental justement construit… Pour les « étudier »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *