Vaccination la solution

Cet article est tiré du Vidal (caractères en noir). Les caractères en rouge correspondent à mes réflexions qui permettent d’éclairer les parents sur la conduite à tenir devant un état de faits contradictoire à savoir l’obligation légale d’un vaccin qui n’existe plus et ne peut donc être fait qu’associé à d’autres vaccins non obligatoires et pour l’un d’entre eux dangereux pour la santé et inutile chez les bébés (l’hépatite B).. Défendez-vous!

Les vaccins combinés contenant la valence coqueluche, INFANRIXTETRATETRAVAC-ACELLULAIREINFANRIXQUINTAPENTAVAC, font l’objet de tensions d’approvisionnement (terme élégant pour dire qu’ils sont supprimés) qui dureront toute l’année 2015.

Considérant que le maintien de la vaccination des nourrissons est une priorité absolue et que la stratégie du cocooning doit être maintenue, le Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) a émis des recommandations vaccinales transitoires : elles visent à anticiper les répercussions prévisibles de ces difficultés d’approvisionnement sur la vaccination des nourrissons et les rappels prévus à l’âge de 6 ans chez l’enfant.
Les recommandations du HCSP en termes de stratégie vaccinale

Vaccination des nourrissons 

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour : 
    • vaccination avec un vaccin coquelucheux acellulaire combiné à d’autres valences,
    • 2 injections à 2 mois d’intervalle, à l’âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois. 
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • vaccination avec le vaccin hexavalent (DTCaP-Hib-HepB) INFANRIX HEXA, conformément au calendrier vaccinal,
    • ne pas utiliser de vaccins contenant des doses réduites d’antigènes diphtérique, tétanique et/ou coquelucheux (dTP, dTcaP) ni pour la primovaccination du nourrisson, ni pour le rappel de 11 mois, Cela n’est qu’une recommandation mais n’est pas une interdiction. Cette recommandation n’est étayée d’aucuns arguments valables. Les doses que contiennent ces vaccins (Repevax et Boostrixtetra) sont suffisantes pour protéger vos bébés contre ces maladies. En exigeant des pédiatres qu’ils fassent un de ces vaccins vous êtes en règle avec l’obligation vaccinale légale. Défendez-vous!
    • cas particulier des familles qui ne souhaitent pas que leur nourrisson reçoive la valence hépatite B : un nombre limité de doses de vaccins pentavalents restera disponible pour ce genre de situations (voir l’avis du HCSP page 3/5).

Rappel chez les enfants à l’âge de 6 ans

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour : 
    • rappel coquelucheux avec 1 dose d’un vaccin tétravalent DTCaP.
  • Nouvelles recommandations transitoires :

Mes conseils: Exigez du pédiatre qui s’occupe de votre ou de vos enfants qu’il prescrive en première intention le vaccin REPEVAX ou BOOTRIXTETRA à la place de l’ INFANRIX HEXA qui contient le vaccin contre l’hépatite B inutile et comportant des dangers scientifiquement prouvés pour la santé de vos enfants.
Ces deux vaccins ( Repevax et Boostrixtetra), contiennent des doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigène coquelucheux qui suffisent à protéger votre enfant contre ces maladies actuellement rares. Certes ils contiennent de l’aluminium phosphate mais agir ainsi est un pis-aller en attendant que les anciens vaccins sans aluminium soient remis sur le marché et pour qu’ils soient remis sur le marché il ne faut pas vous laisser faire!
Vous pouvez donner une dose de Thuya 30 CH la veille du vaccin et une dose d’Alumina 30 CH le soir de la vaccination et 48h après.

Bonne journée

Dr JO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com