Hécatombe des dauphins

Voici un bel exemple de sous-information.

Les 333 dauphins échoués sur les côtes de Virginie sont morts à cause d’un morbillivirus. Basta! Il n’y a plus rien à voir! Le Saint esprit passait par là et hop kapout les dauphins.
Seulement voilà, la pollution des plages américaines atteint chaque année 3.5 millions de personnes et est responsable de grippe intestinale, de problèmes ORL, de troubles digestifs (dysenterie, hépatites) et de troubles respiratoires et neurologiques graves.
Les dauphins concentrent de nombreux polluants: métaux lourds (Plomb, Mercure, Cadmium) et métalloïdes, radionucléides, pesticides, dioxines, furanes etc. Ces produits sont des perturbateurs endocriniens, voire reprotoxiques. Ils peuvent altérer le système immunitaire des dauphins et autres animaux marins atteints. Ils vont dégrader les appareils rénaux (néphropathies), cardiaque et respiratoire ( cardio-pneumopathies). Ils favorisent le développement des infections à Morbillivirus responsables d’emphysèmes mortels. 

De plus, il faut savoir que sur la côte Est des Etats-Unis et en particulier en Virginie se trouve l’un des plus grands centre militaire de la Navy et que des prospections d’hydrocarbures y ont eu lieu cet été (comme par hasard!). Quant au groupe de travail chargé de trouver la cause de ce “Unusual Mortality Event” (UME) il est sous l’autorité de la Navy via la National Marine Mammal Foundation.

Juges et parties comme les grands groupes de l’Industrie pharmaceutique… Mais tout ceci n’est que le continuum d’évènements antérieurs: En 1988 75% des phoques veaux marins de la mer du Nord et de la mer Baltique sont morts d’une infection virale…

De qui se moque t-on?

Dr JO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com