Diabète de type 1 chez l’enfant

Le diabète de type 1 augmente de 5% par an chez l’enfant

Les maladies auto-immunes augmentent de façon importante chez l’enfant. Les thyroïdites mais surtout le diabète de type 1 avec des formes rapidement évolutives apparaissant chez le tout petit. et “sans que cela s’explique explique Monsieur le Professeur Carel. Le diabète augmente surtout chez les moins de 5 ans.
Dans le service d’endocrinologie à Robert Debré, il y a 15 ans, il y avait de 70 à 80 nouveaux cas par an. Actuellement on voit 120 nouveaus cas par an, de tous les âges (jusqu’à 18 ans), avec une proportion accrue chez les moins de 5 ans et notamment chez les 15 mois et les 18 mois” […], il n’ya pas de marqueurs de l’auto-immunité dans les 120 cas annuels que nous observons. Mais les tout-petits en revanche ont presque tous des anticorps positifs ( anti-ilot anti-insuline, anti-décarboxylase de l’acide glutamique et anti-thyrosine phosphatase membranaire), ce qui confirme la nature auto-immune”.

Symptomatologie, bruyante, urgence des cas avec des glycémies à 4 ou 5g/l enfants très jeunes, complications fréquentes, maladie lourde.

Les causes officielles?  Multifactorielle, génétique et environnementale. “Les études épidémiologiques (sont elles logiques?), peinent à faire apparaître  les déterminants expliquant la croissance de cette pathologie. Les officiels ont passé au crible des facteurs tels que “une exposition aux céréales, la Vit D, la théorie hygiéniste, les infections virales chez la mère, etc. etc.)

En 2005 on dénombrait 90 000 enfants diabétiques,, en 2020 il y en aura 160 000.

Ah! J’ai une idée!  Il faudrait vacciner davantage! Les vaccins hexa, ça suffit pas, le système immunitaire n’est pas assez stimulé, allez un petit vaccin dodéca , deux hexa d’un coup et l’anti papillomavirus in utero. Et puis tiens une polyvaccination in utero dès le troisième mois de grossesse, ce serait pas mal.  

–  Mais mon cher ami, vous n’avez rien compris, il faut vacciner les gamètes directement dans les gonades. Vacciner des millions de spermatozoïdes et quelques ovules voilà qui va générer un chiffre d’affaires jamais atteint. 

Et les maladies auto-immunes de l’enfant?
On s’en fout, c’est nous qui fabriquons l’insuline et les extraits et antithyroïdiens. Tout baigne! Et puis tout le monde sait que la vaccination est une panacée sans danger.

Bonne fin de semaine,

Dr JO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.