HUÎTRES TRIPLOÏDES TOUTE L’ANNEE !

LES HUITRES TRIPLOÏDES

Sans doute pensez-vous que manger des huîtres est un acte sain pour votre santé. Cela l’était.
Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi du jour au lendemain, vous pouviez manger des huîtres toute l’année sans respecter les mois en R ?

Vous avez dû penser que cela était un réel progrés sans vous poser davantage de questions.

Et bien, vous pouvez manger des huîtres toute l’année grace à l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’exploitation de la Mer). Avec un tel titre vous pouvez penser que ses chercheurs sont des gens biens qui pensent à votre santé. Les chercheurs de l’IFREMER sont des gens astucieux et jonglent allègrement avec les gènes. Ils ont fabriqué une huître mâle tétraploïde – normalement une huître n’a que deux paires de chromosomes). Ce super producteur qui vaut 1000 euros pièce est “trempé dans un gros bocal en verre rempli d’eau de mer. Pour l’inciter à libérer sa semence (15 millions de spermatozoïdes), on lui fait subir un choc thermique en faisant grimper la température de l’eau à 27°C.” Cette semence est transmise à une vingtaine de femelles normales (diploïdes), sélectionnées pour leur fertilité. Les spermatozoïdes du supermâle vont féconder en une demi-heure 1,5 millions d’oeufs pondus et donner des larves triploïdes.

C’EST LE JACKPOT puisque un “mâle tétraploïde peut générer à lui tout seul plus de 200 tonnes d’huîtres!”.
Ne parlons pas du phytoplancton artificiel donné en nurserie à ces huîtres pendant deux mois. Ensuite elles seront cultivées en pleine mer par les ostréiculteurs ( Il faut trois ans pour une huître normale).

Cette année, 80% des huîtres des écloseries sont mortes. Vous allez bouffer les 20% restants.

Les Irlandais ont déclaré les huîtres des écloseries françaises non grata. Mais on s’en fout des irlandais, nous, les français nous sommes les meilleurs…

L’IFREMER va perdre son brevet sur  la super huître étalon en 2014. Aussi les chercheurs de cet institut qui vous veut du bien teste dans son laboratoire de La Tremblade en Charente-Maritime… des moules triploïdes!

BON APPÊTIT ET BONNES FÊTES ! N’oubliez pas de commander vos huîtres! et pour plus d’information, allez sur le site: http://www.ostreiculteurtraditionnel.fr

Source: Le Canard enchaîné 23.12.09

9 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    antoine

    “ostréiculteur traditionnel”
    Bonjour Docteur et bonjour à tous,je me suis permis de mettre un lien vers votre blog sur le groupe facebook de notre nouvelle marque nationale “ostréiculteur traditionnel” qui à pour but de valoriser les huîtres nées en mer,je vous invite tous à nous rejoindre dans ce groupe s’il vous plaît:http://www.facebook.com/group.php?gid=144050443805&ref=search&sid=1324494908.2287362083..1 cordialement antoine mahe

  2. 2
    Paul

    Je dois avouer que ce commentaire avait été fait à une heure improbable de la nuit, alors que je planchais sur le sujet depuis assez longtemps. D’où mon ton emporté. Ne jugez pas trop vite les ingé, s’il vous plait. Les mettre tous dans le même sac est très déplaisant. Pour ce qui est de la production d’être vivant je pense en savoir un peu plus long sur les tenants et aboutissant. Comme vous dites : j’ai travaillé dedans ET j’ai fait un stage. Opposez moi d’autres arguments que “je suis pharmacien, lui docteur, on a raison” et je m’inclinerai le plus volontiers. Sauf si on parle de santé évidement. Si vous me citez Seralini… le débat est intéressant mais différent.
    Le problème c’est qu’un tel article pointe du doigt des faux problèmes, et empêche de voir la forêt qui se cache derrière l’arbre.
    Je ne répète à aucun moment ce qu’on me raconte. Je ne vois même pas ce qui vous permet de dire ça à vrai dire… Si je le faisais ce que vous dites, ne serai je pas d’accord avec un “médeci”n ?
    Sachez que pour moi la filière ostréicole est dans une impasse à long termes pour plusieurs raisons qui me semble plus juste que ce qui est raconté :
    _ On se retrouve avec des millions d’huître issue de peu de reproducteurs : elles deviennent particulièrement sensible au virus de l’herpes (non transmissible à l’homme) car leurs génomes est identique. C’est ce virus qui les décimes.
    _ 80% de la production est donc produit hors France et juste retrempé pendant 1 mois, 1 semaine… Après elles peuvent prendre l’appélation “huitre d’Oléron” ou autre (j’appelle ça du vol).
    _ Les études sont menées par l’Ifremer qui est aussi le vendeur des tétra (on retombe sous ce que vous dites du “parti pris” ).
    MAIS :
    _Une huitre tétraploïde grossie (d’après mes propres relevés), jusqu’à 35% plus rapidement, avec des coquilles plus belles. Dans le contexte actuel, elles seules permettent aux ostréiculteurs de vivre de leur métier. Acceptez de payé votre huître diploïde 35% plus cher et on en parle plus.
    _De plus, paradoxalement, elles sont plus résistantes au virus. Car si elles sont aussi contaminées, comme elles grandissent plus vite, elles peuvent survivre. Elles sont à la fois un vecteur de contamination par la fragilisation de l’espèce (tous les mêmes gènes) mais aussi une solution.
    J’appelle ça un raisonnement : y’a du pour et du contre. Cet article ma fait bondir, comment un docteur peut avoir une vision aussi manichéenne du monde ? Amenez moi des arguments de réflexion plutôt que critiqués les gens qui font des recherches sérieuses sur un sujet épineux. Les ostréiculteurs aiment leur filière, les agriculteurs aiment les bêtes. Je peux vous affirmez deux choses : tous dans mon école on aime la nature et on aime vivre décemment. C’est parfois dur de conjuguer les deux.
    Relisez l’article : l’utilisation de termes comme “jackpot”, “supemale”, “jongle”, le rouge, le bleu… où est la réflexion la dedans ? Juste un ramassis de salade à peine documenté pour jouer à se faire peur en utilisant des superlatifs et autres effets de styles pourries.

  3. 3
    Emilie151184

    Je pense que les conditions d’élevage de ces huîtres posent quand même sérieusement question (le choc thermique, les phytoplanctons, etc.).
    Je ne remets pas en cause le “croisement” dont vous parlez car je n’y connais rien, mais le fait que vous soyez élève ingénieur (on sait ce qui se dit en école d’ingénieur : “le progrès/ la science va sauver la planète” etc.) ET que vous ayez fait un stage sur le sujet vous mets déjà “hors course” pour donner votre avis. En effet, vous êtes maintenant juge et parti et vous avez certainement des conflits d’intérêt.
    Quand on est élève ingénieur, on remet rarement en cause les écoles qui nous forment et les entreprises qui nous paient (j’ai des exemples parmi mes amis). Idem pour les médecins et pharmaciens, sauf ceux qui cultivent leur esprit critique. La plupart des gens répètent ce qu’on leur dit, et vous le faîtes brillamment.
    Les médecins (qu’est le Dr Joseph) et pharmaciens (que je suis) sont très vigilants là-dessus et ils considèrent (à raison à mon avis) que votre avis sur les huîtres triploïdes est donc purement et simplement à mettre de côté.
    Je ne commenterai pas le reste des commentaires de cette page qui sont pour certains d’une nullité affligeante.

  4. 4
    Paul

    Je suis en troisième année d’école d’ingénieur agricole, je réalise un projet sur le sujet suite à 3 mois de stage en Irlande. Cette “chose” est vieille, mais au cas où quelqu’un tombe dessus : c’est un vaste ramassis de connerie. Les huître triploïde ne sont pas des OGM. Issus d’un croisement (huitre tetra ploïde et diploïde) qui donne un bien meilleur résultat qu’avec des produit chimique. Les Irlandais font de l’huitre triploïde. Les choses naturelles peuvent être également très dangereuse (amiante, peste, amanite tue mouche…). Je détaille pas toutes les erreurs mais ca sa m’a choqué. Pour des explications allez sur le site de l’Ifremer. Je suis écolo dans l’âme et c’est à cause de telles aberrations qu’on passe pour des guignols après….honte à vous !

  5. 5
    jluc

    bonjour,
    je viens de “pondre ” unarticle a ce sujet, je me permet de mettre un lien vers votre blog.
    si il y a problème merci de me le signaler
    cordialement
    jluc

  6. 6
    teddybaer

    huitre triploide
    et maintenant on devrait remercier ces braves gens qui travaillent a l’ifremer en qui on avait confiance,et qui vont nous empoisonner nous et nos huitres sauvages,on devrait leurs couper les couilles et en faire de triploide(ou pd) qui ne pourront plus se reproduire,vous etes tous des pourris qui ne pensent qu’au pognon,le nerf de la guerre comme on dit,allez vous faire tous enculer empoisonneur mondain,vous et votre merde.

  7. 7
    florence

    MIAM
    que faudra-t-il pour que l’homme oublie le profit, arrête de jouer aux apprentis sorciers, et heureusement que les mèdecins sont aussi là pour dire et condamner.
    L’épidémie de cancer “environnementaux” ne suffira hélas pas…….

  8. 8
    vdmpj

    preuve de bêtise humaine non responsable IREMER = MONSENTO tu paie pour avoir ce que la nature donne ce n’ est pas comparable c’est un problème d’ environnement etc…. la betise

  9. 9
    Diogène

    n’importe quoi
    Et vous vous pretendez docteur avec ça! Pauvre pays ou la colère des imbéciles atteints même ses docteurs!
    Ce n’est pas en jouant sur les peurs des gens (mode passagère) et en opposant le naturel (bon par definition, même la strychnine!) à l’artificiel (a ce moment arrêter de prescrire du chimique a vos patients…. je doute qu’il vous en resterait!) que vous faite avancer les choses. C’est pitoyable et dans une certaine mesure révélateur du fait que ce pays est bel et bien dans le déclin car il commence avec des gens comme vous a attaquer ce qu’il a (encore) de mieux: sa recherche!
    Pasteur et les encyclopédistes doivent frémir dans leurs tombes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com