Le masque est inefficace et même néfaste, indiquent 167 études et articles scientifiques

https://www.covidhub.ch/plus-de-150-etudes-comparatives-et-articles-montrent-linefficacite-et-les-effets-nefastes-du-masque/

Dans une revue de la littérature scientifique, le Pr Paul Alexander présente les données probantes disponibles. Avec des conclusions robustes et claires: les masques ne permettent pas de contrôler le virus et peuvent être dangereux, en particulier pour les enfants. Synthèse et résumés.

Pour télécharger la compilation des 167 études et articles avec leurs résumés en français (au format pdf), cliquez ci-dessous. Vous pouvez aussi le faire en lisant l’article

https://www.covidhub.ch/wp-content/uploads/2022/01/Compilation-de%CC%81tudes-et-articles-montrant-linefficacite%CC%81-et-les-dangers-du-port-du-masque-contre-le-Covid.pdf

MASQUES : le dire et redire…
1)  Virus du Covid : 0,06 à 0,14 μm. Virus grippe : 0,08 à 0,12 μm… Retenons 0,1 μm, bien en dessous de la taille des pores d’un masque en tissu, chirurgical (les bleus) ou FFP2. Mais ces virus voyagent surtout dans des aérosols de 0,09 à 3 µm.⏬ 

Alors les masques ?
2)  La capacité de filtrage FFP2 va jusqu’à 0,3 μm (= taux de pénétration inf. à 0,01% pour les particules ≥ 0,3 μm). Elle est très inf. pour nos masques chirurgicaux (pénétration 44%) et masques communautaires = en tissus (pénétration 97%) pour ≥ 0,3 μm.⏬ 

3)  Les masques FFP2 bloquent les + grosses gouttelettes dites respiratoires (au-delà de 5 µm) et les aérosols de 0,3 à 5 μm qui s’accumulent sur et dans la protection. Il existe une désintégration physique de ces gouttelettes et aérosols à la température existant sous un masque.⏬ 

4)  Ce processus peut conduire à une diminution de la taille des particules arrêtées et leur permettre le passage. Ces masques FFP2 ne peuvent pas retenir les aérosols de moins de 0,3 μm et les virus eux-mêmes… Pire pour les autres. Donc : pas d’arrêt: propagation des virus.⏬ 

5) Les porteurs de masques (tissu, chirurgicaux, FFP2) libèrent des particules relativement + petites et en + grand nombre que les personnes sans masque car leur parole plus forte sous les masques a un effet nébuliseur… la nébulisation concerne en fait à la fois la respiration + parole + toux.⏬ 

6) Il existe également un mauvais ajustement visage-masque et ce dernier n’est pas changé assez souvent … ce qui nuit encore à sa fonction et à sa sécurité.
ALORS POURQUOI DES MASQUES ? ET NOS GOSSES ?⏬ 

7) 129 milliards de masques par mois… Du plastique… La plupart des masques se composent de 3 couches difficiles à séparer, donc impropres au recyclage.
Jetés n’importe où, ils iront finalement amerrir… Une énorme pollution en marche… ⏬ PAPANOURS 

8) Principale source : Int. J. Environ. Res. Public Health 2021 , 18 (8), 4344; doi.org/10.3390/ijerph…… 20/4/21.
Tu crois qu’on a le droit de se faire des bisous ?
Oui, on dira aux grands qu’on a bien fait attention à la barrière…

Voilà un magnifique geste barrière

2 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Jean-Marie GLANTZLEN

    Ca fait longtemps que le président, les sinistres, la majorité des députés ne veulent pas le savoir.

    Et c’est hélas aussi le cas de la majorité des médecins .. et des journalistes

    Triste monde mortigène dans lequel on ne trouve pas assez de “dépasteurisés”

    Plus que jamais il faut promotionner le livre sorti en avril de Marc Menant “L’inquiétante histoire des vaccins”

  2. 2
    DEAT

    Si ce message pouvait être diffusé chez les médecins, dentistes, radiologues et autres… cela pourrait peut-être faire changer certains… C’est horrible de se retrouver dans une salle d’attente … bâillonnée !!!
    Merci pour tes articles Dr Jo et ta jolie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.