Pr Peyromaure : “Le confinement et le pass vaccinal ont été des mesures alimentées par la peur”

https://www.youtube.com/watch?v=asgHKNE0RXI

Le Professeur Michaël Peyromaure, chef du service d’urologie de l’hôpital Cochin de Paris, répond aux questions de Sonia Mabrouk au sujet de la situation des hôpitaux, de la réintégration des soignants non vaccinés, de la vaccination contre la variole du singe, des déserts médicaux et du système de santé.

Le Pr Peyromaure enrobe intelligemment son discours sans concession sur l’état de la santé en France. Les politiques ont détruit les hôpitaux, clairsemés les soignants, utilisés la dictature pour imposer des vaccins inutiles et dangereux. Vous avez encore de l’espoir Pr Peyromaure mais les responsables sont toujours au pouvoir et ils n’ont pas fait tout ce chemin calculé volontairement (dans un but qui nous échappe… à moitié) pour retourner en arrière. Le but recherché est vraiment un but destructeur et cet état de fait va s’aggraver dans les mois qui suivent. Ce sont les français qui doivent réagir et s’interposer.
Vous avez l’air Mr le Professeur d’être quelqu’un de lucide et de pondéré, mais n’est-il pas temps d’agir concrètement même si vous risquez votre poste !

  1. 1
    BARBARIN

    Le professeur Peyromaure s’exprime avec beaucoup de justesse, pertinence et sur un ton dépassionné, loin de toute attaque contre productive, et ton polémique qui n’amène rien; mais ce qui est dit est dit. Ce que je retiens de cette expérience des confinements, obligation vaccinale déguisée et en réalité imposée, terrorisme de la peur instillée par tous les medias officiels au service d’instances gouvernementales championnes dans le domaine du machiavélisme, et manipulation dans le sens le plus pervers de ces termes. Et ce n’est sans doute pas fini… Dans un tel contexte mortifère, catastrophique d’agonie du système de santé français, du système éducatif et autre services publics programmés avec minutie, nous aurions eu besoin de repères, d’une incarnation de la Raison, de la Morale. Le monde universitaire a totalement failli, les médecins chez qui je compte nombre d’amis, profession pour laquelle je nourrissais depuis toujours considération et respect, a globalement FAILLI, A ABDIQUE ses prérogatives en matière de prescription en faveur des politiciens! C’est inédit dans l’histoire et ahurissant sur un plan intellectuel et humain; la plupart des médecins ( pas tous, mais les”rebelles” le paient très cher) se sont laissés spoliés de leur droit et liberté de prescrire par des politiques liés à des grands labos multi condamnés par la justice mais qui ont tellement d’argent et de pouvoir qu’ils font et défont les carrières politiques à leur guise. Ces médecins n’ont pas mesuré, que ce faisant, ils perdaient durablement voire définitivement, toute crédibilité et confiance d’une partie importante de leur patientèle, ils se sont détruits eux mêmes. Et cela ne va pas s’arranger avec les 4°, 5° doses qui sont recommandées et probablement imposées dès cet automne sous peine de se faire pourrir la vie quotidienne. Les effets secondaires délétères nombreux, sérieux de ces injections de médicaments qui sont tout sauf des vaccins vont exploser, toucher de plus en plus de monde y compris des soignants dont plusieurs parlent ouvertement de leur désarroi et inquiétude pour leur santé de ces injections contraintes avec chantage à la perte d’emploi à la clé. Voilà un bel exemple de la “démocratie moderne” de la société ultra libérale avancée vantée par M. Macron, réélu à 58 pour cent .des voix. On a les médecins et les dirigeants qu’on mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.