Comment mentir pour apeurer les gens en annonçant une fausse vérité

Les chiffres de Santé publique France sont plus élevés, car ils incluent les personnes atteintes du virus mais qui, sorties de l’hôpital, poursuivent leur rétablissement dans des maisons de repos notamment. Ils comprennent aussi des malades entrés pour une autre pathologie, mais chez lesquels on a détecté le Covid par la suite.
Les hôpitaux, de leur côté, ne comptent que les malades entrant pour Covid (ce qui paraît logique)

LCI nous rassure : rien d’anormal n’est à signaler en ce qui concerne les écarts de relevés entre ceux de Santé Publique France et ceux des hôpitaux. Il s’agit en effet de « périmètres » différents pris en compte, ce qui revient à comparer l’incomparable.
Santé Publique France exagère les chiffres et les diffuse dans les médias pour faire peur.
Les chiffres des hôpitaux reflètent la réalité et sont moins anxiogènes. Inutile de relever ce dysfonctionnement, puisque les médias vous le disent : circulez, tout cela est normal. (PLANETES360)

Si on part de l’hypothèse que les chiffres de la covid 19 ont été manipulés (ils le sont en réalité), et que la peur créée est une peur volontairement déguisée, il va être facile aux autorités d’annoncer après une vaccination de masse que tout rentre dans l’ordre grâce à la vaccination.
Les gens vont alors reprendre une vie normale jusqu’à l’apparition dès l’automne suivant d’un nouveau variant qui va nécessiter de nouvelles restrictions et un nouveau vaccin… et ainsi de suite.
Peut-être alors les consciences vont se réveiller MAIS il ne faudra surtout pas réagir par la violence CAR l’État va alors utiliser la répression et la culpabilité pour installer officiellement la dictature.
Il faut réagir simplement, en silence MAIS fermement. La seule solution que je voie se résume à 2 actions:

NE PLUS SE FAIRE TESTER
REFUSER LES VACCINS QUELS QU’ILS SOIENT

  1. 1
    Jean-Marie

    Dans le passé (qui perdure) on a généralement attribué à la découverte d’un vaccin l’annihilation plus ou moins totale d’une épidémie. Alors qu’en réalité la courbe baissait déjà “naturellement” depuis quelques temps.

    Il est vrai qu’avec ce culte insensé qu’on nous a inculqué dès l’école primaire de ce très triste sire et faussaire et “suce roue” de Louis Pasteur ….

    Quant on constate la multiplicité, outre les plus évoqués, des variants mutants virus plus ou moins virulents malhonnêtement ou grégairement dit “LE VIRUS” on peut se demander si Antoine Béchamp n’avait pas plus raison que précisément le lèche-botte de Napoléon III et de sa femme à qui il dédicaça un de “ses” (?!?) écrits sur la soie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.