Contre la médecine dictatoriale, plaidoyer pour l’homéopathie par le Dr Jean Rotman

https://www.lalibrairie.com/livres/contre-la-medecine-dictatoriale–plaidoyer-pour-l-homeopathie_0-6567840_9782491609047.html

Merci à mon ami le Dr Jean Rotman pour ce coup de gueule magistral contre la dictature en médecine qui ne fait que s’amplifier d’années en années. En cause la pression de plus en plus forte de la machinerie industrielle représentée ici par l’industrie pharmaceutique et agro-alimentaire qui veulent accumuler sans fin de l’argent pour continuer d’exister. Cette industrie n’admet pas qu’un médecin puisse soigner avec des médicaments qui ne soient pas fabriqués par elle. Quelle prétention! L’homéopathie est une thérapeutique très dérangeante. Elle utilise des produits très peu chers dont certains peuvent même être fabriqués par le patient lui-même. Quelle indécence ! Et qu’est-ce que c’est que cette médecine qui guérit sans effets secondaires et qui ne coûte rien ! Du charlatanisme évidemment. Mais qui n’est pas charlatan de nos jours aux yeux des tenants de l’EBM ! Même le plus éminent infectiologue mondial, le Pr Didier Raoult est traité de charlatan par des collègues jaloux qui ainsi se rendent non crédibles et on ne peut plus insignifiants aux yeux de la population saine d’esprit.
La médecine est une et indivisible et son seul but est la guérison du patient. L’observation et l’empirisme en sont les bases fondamentales et incontournables. Je ne peux m’empêcher pour illustrer ce propos de vous demander de visionner le débat entre le Dr Louis Fouché anesthésiste-réanimateur donc pragmatique mais aussi philosophe et je dirais même poète (mais ça c’est mon impression… de poète) et le Dr Martin Blachier homme d’affaire et pdg d’une start up (qui je l’espère pour lui ne se transformera pas en start down). L’un soigne, l’autre crée des algorithmes (sans rimes) et fait du bigdata. Un monde les sépare et pourtant je pense que Blachier virera casaque dans quelques années – quand il aura assez d’argent.

https://www.youtube.com/watch?v=HPw0c-DY9y8

Un grand merci donc à mon ami le Dr Jean Rotman pour ce pamphlet. Coup de gueule en faveur d’une médecine différente, d’une médecine telle qu’elle devrait être, humaine, plurielle, à l’écoute des patients, pour leur santé et avec leur participation. Une médecine totale c’est à dire globale où tous les praticiens sont en contact pour utiliser la technique la plus efficace et la moins impactante.
Que tous les jeunes médecins lisent cet ouvrage et aient leur Rotman sous le bras comme le préconise mon amie Jacqueline Peker dans la postface.
Le livre du Dr Jean Rotman est une solution future et une ouverture d’esprit que j’aimerais bien aussi contagieuse qu’un virus de la rougeole (pas le SRAS CoV 2 qui est 4 fois moins contagieux).

Dr JO

3 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    CARLOTTI

    Ca c’est une bonne idée, imposer dans les priorités la vaccination des personnels des laboratoires pharmaceutiques. Puis des sachants comme les médecins et les pharmaciens. Un médecin ou un pharmacien ( entre autres) ne devrait pas pouvoir prescrire ou vendre le vaccin sans être vacciné ! Cela permettrai de rassurer les patients non ?

  2. 2
    barbarin hervé

    Je n’ai pas lu le pamphlet du docteur Rotman, mais ne manquerai pas de le faire. Mais, mais il convient de resituer le sabotage de l’homéopathie mis en musique par Madame Buzyn et M Veran et quelques médecins dont l’ignorance n’a d’égal que leur malhonnêteté, et absence totale de confraternité, dans le contexte plus large de délitement programmé, orchestré de la médecine en général, de la culture, de l’Education Nationale, des transports publics, du système économico-social. Tout est à terre dans notre pauvre pays. A titre d’exemples, un de mes amis M. Lallart, ancien soliste de plusieurs orchestres symphoniques de la capitale, musicien hyper cultivé, émérite, ancien directeur du conservatoire de Mulhouse, homme courtois, bienveillant a été vilipendé, traité de fasciste(un comble!) , d’affreux bourgeois élitiste parce qu’il rappelait que les musiques actuelles pourquoi pas? Mais qu’un conservatoire digne de ce nom devait donner une culture aux élèves et leur faire découvrir et jouer Mozart, Beethoven , Brahms ou Ravel… Une jeune collègue enseignant en lycée a été sévèremment tancée par un inspecteur au motif qu’elle faisait étudier une page de Montaigne, crime flagrant de littérature élitiste! Le point commun à l’homéopathie bafouée, à la littérature et la musique ostracisées, écrasées: C’EST LA VOLONTE DE TUER CE QU’ IL RESTAIT DE VALEURS HUMANISTES DANS NOTRE SOCIETE. C’EST L’EDIFICATION D’UNE SOCIETE INHUMAINE DE TYPE ORWELLIENNE, mais en plus machiavélique et perverse que celle imaginée par George Orwell. Les Diafoirus qui ont ri au déremboursement de l’homéopathie et des attaques dignes de l’Inquisition dont elle fut l’objet sont des IMBECILES qui ne se sont même pas aperçu qu’ils étaient entrain de scier la branche fragile sur laquelle ils étaient assis. Le beau métier de médecin généraliste comme celui d’enseignant et d’avocat d’ailleurs sont morts, bientôt remplacés par l’intelligence artificielle! Remarquez que cela fait déjà un certain temps que nos facultés ne forment plus des médecins ni des professeurs, mais de petits techniciens de la santé formatés par BigPharma, et des petits techniciens de la communication. Le métier de prof de lettres est mort depuis un bon moment. Le problème est que les trop de gens sont devenus des “rhinocéros” aurait dit Eugène Ionesco ou plus trivialement des veaux. Il était si difficile aux petits commerçants, à travers leur organisation représentative, de se dresser dans le calme, sans violence contre une interdiction absurde, injustifiée, et injuste de travailler??? Nos apprentis dictateurs auraient tort de se gêner; Alors, arrêtons de pleurnicher; nous avons les dirigeants que nous méritons. Et vogue la galère!
    Hervé Barbarin

  3. 3
    Jean-Marie DEWAMBRECHY

    Grand merci à tous ces médecins femmes ou hommes qui modestement s’efforcent de soigner bien avant de “se soigner”

    On sait qu’il y avait et qu’il y a encore des agricultueurs qui épandent des saloperies sur leurs champs, mais qui cultivent leur petit jardin sans traitement derrière chez eux et, malheureusement encore carnivores, qui élèvent un cochon et des poules sans traitement.

    En serait-il de même chez les grands laudateurs, en public du moins, de Bigpharma ?

    Ils vont être les premiers à se faire vacciner ? Pourquoi ne se proposent-ils pas comme cobayes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *