Ce que vous devez savoir sur le coronavirus SRAS CoV 2 et les attitudes à suivre: pas de panique, cool !

Ce que vous devez savoir sur le coronavirus et les attitudes à suivre

Les coronavirus forment une famille de virus variés à ARN (Coronaviridae) qui peuvent infecter aussi bien l’homme que l’animal. Ils possèdent tous un aspect en forme de couronne lorsqu’ils sont observés au microscope électronique.
Les coronavirus ont été identifiés pour la première fois chez l’humain dans les années 1960. Il s’agit de virus causant des infections respiratoires, allant du rhume sans gravité à des pneumopathies sévères parfois létales surtout chez des patients immunodéprimés ou présentant des maladies concomitantes ou mal soignées.  
Ils peuvent aussi s’accompagner de troubles digestifs tels que des gastro-entérites.
Le temps d’incubation correspond à la durée entre l’exposition au virus et la manifestation des premiers symptômes.
Il est évalué entre 3 et 5 jours dans la majorité des cas, une semaine maximum.
  • La famille Coronaviridae est organisée en 2 sous-familles, 5 genres, 26 sous-genres et une quarantaine d’espèces. Parmi eux :
    SRAS-CoV  le bêta-coronavirus qui cause le Syndrome respiratoire aigu sévère, ou SRAS, identifié en Chine en 2002.
    MERS-CoV le coronavirus bêta qui provoque le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ou MERS découvert en 2012 en Arabie Saoudite.
  •  – SRAS CoV 2 est pour la première fois identifié en Chine (Wuhan) en décembre 2019. Ce coronavirus a beaucoup de similitudes avec celui du SRAS (origine animale, identique génétiquement à 80%, responsable d’infections pulmonaires) mais aussi certaines différences notables pour les scientifiques.
    D’où vient le virus ?
  • Il a sans doute été créé en laboratoire (Institut Pasteur probable), Il contient des inserts du VIH (4 à 6). Il s’est échappé par inadvertance ou a été volontairement largué dans des endroits stratégiques par des malfaisants qui veulent dominer les peuples.  Il est contagieux dès le début des symptômes (la contagiosité en l’absence de symptômes n’est pas prouvée et à mon avis n’existe pas plus que pour la grippe)
    Il faut simplement retenir que les symptômes de départ sont grippaux et heureusement sans gravité dans 95% des cas. Les aggravations se traduisent par un syndrome respiratoire débutant par un essoufflement qu’il faut traiter dès le début par une bithérapie qui est parfaitement codifiée sauf en France et là où l’industrie pharmaceutique a un fort pouvoir.
    Pour la covid 19 il peut se produire, quand la bithérapie n’a pas été donnée au bon moment de l’évolution de la maladie, des thromboses vasculaires qui nécessite des anticoagulants et sur le plan respiratoire de l’oxygène haut débit.
    Cet effet bénéfique de l’oxygène prouve que s’oxygéner est une nécessité pour la santé et qu’il vaut mieux faire du sport que de porter un masque qui vous empêche de respirer l’oxygène environnant.

    Les dépistages collectifs de personnes en bonne santé ne servent à rien
  • Ne doivent être tester que les personnes présentant des symptômes grippaux récents : Coryza, courbatures, céphalées, éternuements, pharyngite, amygdalites, laryngite, perte du goût et de l’odorat, fatigue, ou qui s’aggravent : dyspnée, toux qui s’aggrave, troubles circulatoires, asthénie qui s’aggrave.
    Si vous n’avez aucun symptôme, cela ne sert à rien.

Mutation du virus : Le virus comme tous les virus à ARN a évidemment muté et ces mutations sont responsables de symptômes bien moins graves que lors de l’épidémie de fin d’hiver 2020.

La transmission se fait par les gouttelettes de salive et par les selles mais il ne faut pas oublier le rôle important de la salive qui est essentielle au maintien de l’équilibre physiologique de la cavité bucco-dentaire. Elle possède en effet des propriétés antibactériennes qui font que les gouttelettes éjectées ne vont être vraiment contagieuses que si le sujet présente des symptômes grippaux.  
La salive évite ainsi la prolifération des micro-organismes indésirables.
Elle constitue un véritable rempart contre les invasions microbiennes bactériennes et virales. Par conséquent n’ayez pas peur de votre voisin s’il n’est pas malade.
Si vous devez éternuer ou tousser retournez-vous et éternuez ou toussez vers le sol, pas dans le coude ou les protéines virales peuvent s’accumuler ; vous allez alors les répandre en vous croisant les bras par exemple ou en touchant le coude de votre voisin par exemple pour lui dire bonjour ou en mettant vos coudes sur une table etc.
.
La poignée de mains est à éviter mais pas à bannir si vous pouvez vous laver les mains ensuite. De toute façon, quoique vous fassiez, les virus circulent et pas seulement le SRAS CoV 2, surtout en hiver. Vous respirez 400 000 particules virales à la minute et deux millions quand vous faites un jogging.
Mouchez-vous avec un grand mouchoir en tissu comme le fait ou le faisait votre grand-père ou grand-mère adorés (qui ne sont pas des “anciens”), que vous allez plier et mettre à la poche. Les mouchoirs en papier se trouent et infectent vos mains, de plus ils polluent l’environnement et disséminent des protéines virales.
Les mouchoirs en tissu se lavent ensuite sans problème et sont réutilisables.

Le virus circule- t-il dans l’air ? : Il n’est vivant sur aucune surface.
Les particules virales sont partout et vous en respirez en permanence. La transmission interhumaine se fait semble -t-il par les gouttelettes de salive.
La seule chose que nous savons de façon certaine c’est qu’un virus ne devient vivant que lorsqu’il pénètre dans une cellule. Il utilise l’énergie de celle-ci pour se multiplier.
TOUT LE RESTE ne sont que des suppositions.
Devenir malade au contact d’une personne malade est multifactoriel et n’est pas dû qu’à un seul virus. Une personne atteinte peut vous cracher à la figure, vous pouvez avaler sa salive et vous ne serez pas obligatoirement malade. Dans sa salive ne va pas se trouver que le SRAS CoV 2 mais plein d’autres virus évidemment – des particules virales en grande quantité – et vous ne tomberez pas obligatoirement malade.
Tout dépend de votre état général et donc de votre système immunitaire. DONC, arrêtez de paniquer!
Vivre dans la peur telle que l’instille quotidiennement et volontairement le gouvernement ne peut qu’abaisser l’efficacité de ce système immunitaire et favoriser le développement de la maladie qui je vous le rappelle est une simple grippe dans 95% des cas.
Il est facile de monter en mayonnaise les cas graves ( pour entretenir la peur), qui d’ailleurs ne meurent pas du covid mais avec le covid ce qui signifie que ces cas graves le sont par la présence de comorbidités, qu’ils sont systématiquement testés et trouvés covid positifs et que lorsqu’ils décèdent sont classés décès covid alors qu’ils sont décédés de leur comorbidité. Par ailleurs, il faut savoir qu’un décès covid est rémunéré. Vous avez compris?
Les gens qui nous gouvernent actuellement savent parfaitement que le Conseil scientifique est véreux – puisqu’ils le sont eux-mêmes – et ils n’ont AUCUNE compétence pour transmettre des informations qu’ils savent d’ailleurs être fausses.
Ils prennent un plaisir sadique à vous faire peur alors qu’ils connaissent la vérité. Cette attitude relève de la justice. Celle-ci a d’ailleurs été sollicitée et va œuvrer pour calmer l’ardeur pathologique de ces délinquants malades mentaux (qui continent à supprimer des lits dans les services et à n’apporter aucun moyen aux soignants.)
Il suffit d’un minimum de patience.

Au début des symptômes il n’y a rien de spécial à faire en médecine classique.
Tous les médecins sont d’accord pour dire que la grippe classique, quel que soit les virus (orthomyxovirus, coronavirus) et la covid 19, guérissent toutes seules.  La fièvre doit être respectée jusqu’à 39°.
Les traitements pat homéopathie, oligométallothérapie, aromathérapie, phytothérapie, ont toute leur place afin d’éviter l’aggravation de la maladie, comme ils ont toute leur place pour la prévenir.
Aucun traitement préventif n’existe en médecine classique.

Isolement, test : que faire ?

  • J’ai les symptômes de la covid 19, c’est-à-dire des symptômes de grippe : je reste chez moi et me soigne avec l’homéopathie, l’aromathérapie, les oligo-éléments, la phytothérapie. Vous pouvez toujours faire un test mais ce n’est pas obligatoire car qu’il soit positif ou négatif la conduite thérapeutique reste la même. Le seul intérêt de le faire est un intérêt légal.
    Dans 99% des cas la maladie sera bénigne
    Dans 1% des cas si les symptômes s’aggravent, asthénie +++, essoufflement, je n’appelle pas le 15,  je vois mon médecin traitant en urgence et lui demande de me prescrire de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine. S’il ne veut pas je change de médecin, mais sachez qu’il y a non- assistance à personne en danger. Que vous ayez une grippe qui s’aggrave ou une covid qui s’aggrave, ce traitement va rapidement agir et vous guérir. Si vous appelez le 15 vous allez être transporter à l’hosto où vous ne recevrez AUCUN traitement et où on vous renverra chez vous avec du paracétamol ou on attendra que votre cas s’aggrave. C’est une attitude irresponsable et grave de conséquences.
  • Je n’ai pas les symptômes de la covid
    Je ne fais RIEN. J’attends.

    Si vous êtes malade et positif, vous donnez à vos proches un traitement préventif par hydroxychloroquine pendant 7 jours (ou à défaut un macrolide) ou un traitement par aromathérapie (Ravintsara, Tea tree), oligothérapie (Cuivre 4 ampoules par jour), phytothérapie (Echinacea TM 50 gtes 4 à 5 fois par jour)
    Pas de test tant que personne n’est malade, évidemment.
    L’important pour la famille est de se laver les mains régulièrement au savon. C’est tout. Rien de plus. Que le malade reste dans son lit ou un fauteuil et évitez de lui rouler des pelles ou de l’embrasser (bien que l’embrasser s’il ne parle pas n’est pas gênant).
    Aérez les pièces comme vous le faites en général quand personne n’est malade. Le masque à la maison ne sert à rien. Comme il ne sert à rien en général.

    Se protéger et protéger son entourage
  • La fermeture des écoles, l’interdiction de sortir, de se regrouper (à plus de six), la fermeture des magasins (alors que les grandes surfaces restent ouvertes) sont des mesures coercitives qui n’ont rien à voir avec la science médicale, et qui suivent un but politique bien déterminé depuis le début de la fabrication de cette fausse pandémie.
  • Rester chez soi isolé relève de la même stratégie qui vous le comprenez est un stratagème. SORTEZ ! Aérez-vous, pétez, criez, courrez (en courant vous n’avez plus à mettre le masque)
  • Ne pas se serrer la main est un geste barrière qui a une certaine valeur.
  • Par contre, faites-vous la bise, la barrière cutanée vous protège. Serrez-vous dans les bras comme d’habitude.
  • Ne toussez pas ou n’éternuez pas dans un mouchoir en papier ou dans votre coude mais dans un grand mouchoir en beau tissu ou en vous tournant et penchant vers le sol puis essuyez-vous avec le beau et grand mouchoir brodé: quel plaisir!
  • Lavez-vous les mains avec du savon comme vous l’avez toujours fait. C’est un geste d’hygiène de base, covid ou pas covid. L’alcool est secondaire dans les actes courants.
  • Les mains propres, vous pouvez vous toucher la bouche, le nez, les yeux, ils vous appartiennent.
  • ENFIN, N’UTILISEZ SURTOU PAS LES OUTILS NUMÉRIQUES TELS QUE « TousAntiCovid ». JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS !

Voilà ce qu’à peu prèsmon cher Macron , vous auriez du dire aux français si vous aviez un peu de lettres et d’esprit – Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres, – Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres – Vous n’avez que les trois qui forment le mot: sot!
Et ce mot sot à votre encontre vous vous en doutez, est un euphémisme car on peut pardonner à un sot, pas à vous.
Nous le garderons malgré tout pour la fin de ces recommandations et pour ne pas attiser davantage les esprits à votre encontre.

Dr JO

7 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Aubertin

    Merci pour vos articles
    Mes parents de 84 et 86 ans se soignent à l homéopathie et ils n’ont pas peur
    La peur c’est les médias

    Marie

  2. 2
    Hor

    Bonjour doc Jo,
    Extraordinaire votre recommandation, et je fais de même pour mes patients,en amont je leur dis d’utiliser huile essentielle, par alimentation les ingrédients tuant les microbes, tels que ail, gengembres, oignons, poireaux… mais aussi de l acupuncture…etc et enfin l’acupuncture traditionnelle chinoise, également pour les soins.
    Merci encore conseil 🌞😘 c’est très précieux.
    Man Yan Hor acupuncture traditionnelle chinoise

    • 3
      docteurJO

      Merci à vous. J’ai oublié le zinc mais je crois que beaucoup de patients sont au courant. Merci à tous ceux qui témoignent. Il faut une résistance passive. Chacun peut faire beaucoup.

  3. 4
    Simone

    Merci cher Confrère pour cet article très pédagogique. Mes amis ne me croient pas quand je leur tiens ce discours, connaissant mon optimisme congénital, mais venant de vous je pense qu’il leur fera le plus grand bien aussi l’ai-je largement diffusé

  4. 6
    Michèle

    Bonjour Dr Jo
    Merci pour vos messages et celui ci est particulièrement précieux pour nous autres qui je dois l’avouer sommes ignorants et surtout à la merci de fausses informations qui circulent de toutes parts et qui nous angoissent.
    Aujourd’hui je suis comme vous il y a quelques jours dépitée et surtout révoltée. Nous avons déplacé notre père âgé de 97 ans dans l’ephad de son petit bourg de naissance cette semaine croyant bien faire pour finir ses jours sur ses terres et on nous a caché que 4 cas de covid dont 2 médecins étaient touchés par ce virus et ce dans le bâtiment médecine.
    On nous rassure qu’ils gèrent la situation car ils n’ont pas de lien avec cd bâtiment mais n’empêche notre stress est au maximum.
    Nous l’avons retiré d’un endroit qui n’était plus adapté à son grand âge, en croyant faire pour le mieux nous le conduisons peut être à la mort.
    Notre maison n’est pas adaptée pour l’accueillir et les actes quotidiens deviennent une charge lourde pour nous qui approchons les 70 ans.
    Il n’y a que 2 personnes de service à l’étage où il se trouve pour 35 résidents.
    Quand bien même on aurait les lits et les respirateurs puisque le personnel est manquant on va droit dans le mur.
    J’espère que nous ne finirons pas notre vie ainsi sinon nous trouverons une solution par nous même.
    Bon courage à vous Dr Jo dans ce monde de cinglés
    Bien cordialement
    Michèle

    • 7
      docteurJO

      Je ne sais pas si vous êtes loin de votre père et si dans cette Ehpad ils peuvent donner des médicaments ou si votre père peut les prendre de lui-même. Chaque fois que vous allez le voir, donnez-lui 10 granules de Thymuline 9 CH en arrivant et 10 granules de serum de Yersin 9 CH en partant. Tous les jours s’il peut prendre 40 à 50 gouttes d’Echinacea TM (teinture mère) dans un demi-verre d’eau ce serait bien. Faites-vous prescrire de l’azithromycine par votre médecin traitant et si vous voyez qu’il est malade traitez-le rapidement vous-même. Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *