Nous savons soigner la grippe dite covid 19. Nous connaissons parfaitement le traitement. De quoi avez-vous peur? Le confinement ne peut que vous rendre malade et ne sert qu’à ceux qui l’imposent. Bas les masques! Réveillez-vous nom d’un chien!

L’Institut Pasteur de Lille détient peut-être le remède tant attendu à la Covid-19. Son nom : le clofoctol. Cette molécule était commercialisée sous le nom d’Octofene jusqu’en 2005, sous forme d’un suppositoire administré en cas d’infections pulmonaires bénignes.
Voilà ce que l’on peut lire partout dans les medias actuellement.
Le clofoctol est un bactériostatique et fait en effet partie de ces molécules qui ont été supprimées en grand nombre au nom de la modernité.
L’Institut Pasteur de Lille me fait doucement marrer. Cette publicité anticipée cache sans doute quelque chose. L’avenir nous le dira. Je voudrais rappeler à cet institut quelques vérités premières.
1. Le traitement de la covid 19 est à l’heure actuelle bien codifié et est la quinine et les macrolides.
2. D’autres molécules sont également parfaitement connues telles que l’ivermectine, l’artémisinine, le bleu de méthylène et sans doute la quercétine… Pourquoi vouloir en foutre plein la vue à la population en faisant semblant de chercher une molécule pour guérir la covid 19 alors que nous connaissons le traitement efficace. Pourquoi le clofoctol? pourquoi pas l’eucalyptus sans doute très efficace et les huiles essentielles en préventif et curatif. Qui sont ces chercheurs de l’Institut Pasteur qui veulent faire sensation? Que se cache t-il derrière cette annonce à la mords-moi le nœud?
Une petite mise au point sur un médicament ancien utilisé sans études rando dans les Alpes avec deux aveugles en face d’une belle place et qui se trouve dans le Vidal de 1970 car le Vidal existait en 1970 et qui se nommait le Gripposan c’est à dire celui qui ose soigner la grippe et s’il soigne la grippe il soigne toutes les grippes y compris celle que donne le SRAS CoV 2.
Voici sa composition:
Noyau central Enrobage
Camphoscapine.. 0,040 g Vitamine C ……. 0,060 g
Vitamine B1………. 0,020 g Acide acétyl-salicylique 0,200 g
Quinine 0,050 g
(chlorhydrate)

GRIPPOSAN, association médicamenteuse antalgique, antithermique, antitussive, eupnéique, anti-infectieuse et tonique, constitue un agent thérapeutique complet de la grippe simple et des syndromes voisins qu’il réduit constamment et très rapidement.
GRIPPOSAN, dont l’efficacité maxima est assurée par sa présentation en comprimés à double noyau, est, en outre, un traitement d’appoint très précieux des grippes graves et compliquées.
Propriétés: Défervescence rapide de la fièvre, suppression du V grippal. Sédation de la toux, de la céphalée et des myalgies.
Suppression de l’asthénie post grippale
Indications: Syndrome grippal classique et viroses para-grippales. Refroidissements, courbatures fébriles, coryza, rhinopharyngites et rhino-tracheo-bronchites. Traitement d’appoint des grippes compliquées et des pneumopathies.
Contre-indications: Intolérances individuelles à la quinine et à l’aspirine. Grossesse.
Alors que contient ce médicament?
Camphre, codéine, QUININE, Vit C, aspirine, vit B1. De vieilles molécules inutiles qui n’ont pas subi d’études en rando dodo avec deux aveugles et une belle place donc obsolètes MAIS EFFICACES !
Et n’oublions pas le CEQUINYL (ainsi que me le rappelle un lecteur infirmier, Cf Commentaires)) dont la composition était la suivante:
CEQUINYL du laboratoire Derol (Grenoble)
Acide ascorbique 10 cg
Quinine résorcine bichl 4,805 cg
Quinidine -résorcine bichl 0,1275 cg,
Cinchonine -résorcine bichl 0,0335 cg
Phénacétine 5 cg
Caféine 0,5 cg
En fait association de Vit C plus Quinimax Derol 
Indications: grippe, rhumes; refroidissements
En 1970 le rôle de la quinine contre le virus de la grippe était déjà connu et ce que l’on sait actuellement c’est que le Conseil Scientifique d’un président de la République française nommé Macron l’ignore, ou position plus grave feint de l’ignorer pour des raisons qu’il faudra bien connaître un jour ou l’autre. Cette “ignorance” entraîne des conséquences mortelles; mortelles pour des personnes qui ne subissent pas les soins nécessaires et indispensables basés sur la connaissance scientifique actuelle; soins qu’elles devraient recevoir et dont l’absence volontaire est source de décès. Comment en terme de lois appelez-vous cela?
Par ailleurs, cette position gouvernementale persiste et dure depuis mars 2020 malgré les recommandations des plus grands scientifiques mondiaux en maladies infectieuses. Comment les juristes appellent-ils cette obstination dans le mensonge criminel?

Il va bien falloir que la justice donne à ces exactions manifestes et volontaires un nom afin de les juger?
Nous ne pouvons plus accepter d’êtes ainsi spoliés de notre travail qui représente notre liberté pour une pseudo épidémie montée en mauvaise pièce de théâtre par des acteurs mauvais qui prétendent posséder un pouvoir que nous ne leur avons JAMAIS donné. Nous n’avons pas à rester assis en face d’eux sur des sièges à regarder leurs pantomimes de dérangés mentaux!

Il est temps de passer à l’action passive mais efficace; DIRE SIMPLEMENT NON !

6 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Jean-Marie DEWAMBRECHY

    Cher précieux docteur Jo

    C’est la grande forme :-))))))

    « Pas plus l’université que le collège n’apprennent le français critique qui f(er)ait sursauter et réagir au quart de tour quand on lit ou visionne un propos visiblement incohérent ; du moins si on prend l’habitude tout au long de sa vie d’assimiler judicieusement, loin de la grégarité, un minimum de contre-informations face aux conditionnements plus ou moins subtils des politiciens, des médias, voire des scientifiques inféodés aux pouvoirs d’argent plutôt qu’à la modestie, à la sobriété, à l’éthique et à l’altruisme »

    Drôme de pays où on nous oblige à se signer soi-même des autorisation de sortie avec des motifs officiels rédigés dans le plus pur style énarqual qui n’empêcheraient pas de se balader plusieurs heures avec plusieurs autorisations différentes.

  2. 2
    Lazeby

    Je me souviens aussi du Cequinyl, qui avait une composition voisine mais associé avec de la pseudo-éphédrine. Je crois qu’il a été retiré du marché en même temps que les autres médicaments contre la grippe ou les crampes et qui contenaient de la quinine pourtant à très faible dose.
    Mais c’est l’association pseudo-éphédrine quinine qui devait poser problème ? (je ne suis pas médecin mais j’ai été infirmier jadis).

    • 3
      docteurJO

      Mais oui, mais c’est bien sûr. CEQUINYL: Acide ascorbique 10 cg Quinine résorcine bichl 4,805 cg Quinidine -résorcine bichl 0,1275 cg, Cinchonine -résorcine bichl 0,0335 cg Phénacétine 5 cg Caféine 0,5 cg en fait association de Vit C plus Quinimax Derol J’avais oublié: Bravo pour votre mémoire. Bon confinement. Manifestation ce soir dans beaucoup de villes.

  3. 4
    Navarro

    Oui , on fait traîner !
    État d’alerte en France jusqu’en Février .
    État d’alerte en Espagne jusqu’au 9 Mai .
    Aujourd’hui au Perthus et à La Junquera , des milliers de personnes se sont ravitallés en alcool et tabac au point de rendre la circulation très difficile toute la journée avec des kilomètres de bouchons .
    Le tabagisme provoque plus de 60000 décès par an et pourtant la vie continu …
    C’est étrange , pour le coronavirus , on veut sauver des vies et la vie s’arrête jusqu’à l’arrivée d’un vaccin …
    B. Gates a fait dire ( est-ce vrai ou pas ? ) que de toute façon , la vie ne reviendra pas à la normale tant
    qu’ il n’y aura pas le vaccin .
    On a le temps …
    Quelle honte !

  4. 5
    Mazuir

    Bonjour et merci !
    En ce qui me concerne j’ai été alertée par un “complotiste” fin aout dernier
    que nous serions de nouveau confinés le 28 octobre. Il ne s’est trompé que de 2 jours !
    On savait donc déjà qu’il y aurait une “terrible seconde vague de coronavirus” ???
    Mieux que Madame Soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *