Accueil / MEDECINE / AVENIR DE LA MÉDECINE / Les mensonges de l’A.N.S.M à propos de l’Artemisia annua. La création des maisons de l’artemisia en Afrique. Ne prenez plus d’antipaludéens de synthèse

Les mensonges de l’A.N.S.M à propos de l’Artemisia annua. La création des maisons de l’artemisia en Afrique. Ne prenez plus d’antipaludéens de synthèse

L’ ANSM ‘Agence Nationale de Sécurité des Médicaments met en garde sur son site et à juste titre, les personnes qui achèteraient des produits, sur internet, sans en connaître la provenance, mais elle limite cette mise en garde aux produits concernant “l’infection à COVID-19” (alors qu’il s’agit de l’infection à SRAS CoV 2) mais, peu importe:
 Nous mettons en garde toute personne souhaitant acheter des produits vendus sur Internet présentés comme pouvant guérir ou prévenir l’infection à COVID-19. “
Effectivement, il y a des sites qui vendent n’importe quoi et bien entendu des médicaments falsifiés sans aucun effet et/ ou avec parfois des effets secondaires dangereux que ce soit des compléments alimentaires, de la phytothérapie et/ou de l’allopathie.
Merci à l’ANSM de se préoccuper de notre santé et de la qualité des produits que nous pouvons consommer. Et puisque cela n’a pas été fait je suggère à l’ANSM d’aller plus loin dans son attitude préventive et de mettre en ligne les sites dangereux et les sites sérieux. Cela serait une bonne chose qui permettrait aux gens d’acheter des médicaments en toute tranquillité.
Par contre, là où le bât blesse c’est quand l’ANSM ajoute:
Cette mise en garde concerne entre autres les produits à base de plantes, notamment la plante Artemisia annua  ou Armoise annuelle, qui est présentée comme une solution thérapeutique ou préventive de l’infection, sous forme de plante sèche, décoction, tisane ou gélules. Ces allégations sont fausses et dangereuses : elles pourraient retarder une prise en charge médicale nécessaire en cas d’infection confirmée.” (ce sont les allégations de l’ANSM qui sont fausses et dangereuses puisque Madagascar traite toute sa population en curatif et préventif par l’Artemisia annua).
Nous nous rendons compte que l’ANSM (tout comme l’OMS d’ailleurs), n’aime pas du tout la phytothérapie et que pour faire accepter ces recommandations elle n’hésite pas à dire n’importe quoi, et si elle dit n’importe quoi ce n’est pas par ignorance mais bien parce qu’elle a un intérêt majeur à dire et faire croire n’importe quoi. Voilà ce qu’elle écrit:
En effet, les produits à base d’Artemisia annua n’ont jusqu’alors pas fait la preuve de quelconques vertus thérapeutiques (MENSONGE! ndlr) Nous rappelons que cette plante a auparavant fait l’objet du même type de message sur de prétendues vertus thérapeutiques contre le paludisme. Là encore, la preuve de son efficacité n’a pas été démontrée
(MENSONGE! ndlr) et des personnes en ayant pris ont développé des formes graves de paludisme lors d’un séjour à l’étranger (où sont les preuves de telles allégations? ndlr). Nous avions dans ce cadre interdit à plusieurs opérateurs de commercialiser des produits contenant de l’Artemisia annua en 2015 et 2017 [2] .


L‘ANSM prétend donc que ” les produits à base d’Artémisia annua” n’ont pas d’efficacité contre le paludisme et peuvent être même dangereux, ce qui est absolument FAUX !
Il est très dangereux de donner du pouvoir à un organisme corrompu au même titre que l‘OMS par Big pharma et la fondation Bill et Melinda Gates


L’OMS quant à elle, reconnaît l’action de l’artemisia mais “se montre préoccupée par une crainte de résistance alors que cette résistance n’a jamais été prouvée.
«Jusqu’ici, aucun échec thérapeutique dû à une résistance à l’artémisinine n’a été prouvé mais nous suivons la situation très attentivement,” souligne le Dr Arata Kochi, nouveau directeur du département du paludisme de l’OMS. Nous sommes préoccupés par la baisse de la sensibilité au médicament en Asie du Sud-Est, région qui a traditionnellement vu naître la résistance aux antipaludiques.»
Le Dr Arata Kochi veut faire croire que l’OMS craint le développement de résistance au traitement et il n’a pas tort car la résistance apparaît quand on utilise les produits de synthèse tels que  l’atovaquone, l’halofantrine, la méfloquine, l’artéméther et l’amodiaquine. La chloroquine, l’association pyriméthamine-sulfadoxine, le cycloguanil et la quinine MAIS, il n’y a AUCUNE résistance si on utilise l’artemisia annua en infusion et le plus remarquable se produit quand on donne l’infusion aux malades chroniques: les crises de paludisme disparaissent DÉFINITIVEMENT.
La plante agit car elle possède plus de 20 molécules efficaces en synergie contre le plasmodium et fait encore plus remarquable, l‘artemisia afra qui ne possède pas d’artémisinine guérit le palu exactement de la même manière que l’artémisia annua qui en contient.
Cela signifie tout simplement que l’industrie pharmaceutique favorise VOLONTAIREMENT la prise de produits de synthèse avec des arguments fallacieux, pour entretenir le paludisme.
Cette attitude responsable d’une importante mortalité infantile (associée à l’utilisation massive de vaccins dangereux) et d’intérêts financiers majeurs est une attitude CRIMINELLE qui relève de la cour pénale internationale.
Bigpharma traite mais ne soigne pas.

Le dépôt d’un brevet pour tout médicament contenant de l’ artémisinine ou un de ses dérivés semi-synthétique comme l’artéméther, l’artésunate, l’artéether ou de leur métabolite commun la dihydroartémésinine étant interdit par l’ OMS depuis l’an 2000, ceux-ci sont tous des génériques.
NOUS SOMMES EN PLEIN MALARIA BUSINESS: VISIONNEZ LA VIDEO DONT LE LIEN SE SITUE JUSTE EN DESSOUS. Alexandre POUSSIN vous explique très clairement qu’il a été GUÉRI DÉFINITIVEMENT de la malaria par une infusion d’Artemisia alors que la chimie ne l’avait pas guéri
L’ Artemisia est INTERDITE en France.

https://www.youtube.com/watch?v=W6TgP5RlsDQ


C’est au début des années 1990 que la Chine a commencé à proposer ses présentations d’artémisinine aux laboratoires occidentaux qui en découvrent alors la remarquable efficacité (l’ANSM est bien ignorante!).
En 2001, l’OMS croit pouvoir annoncer que le plus grand espoir mondial de fournir un traitement au paludisme vient de Chine.
Alors, vous voyez, tout cela ressemble aux atermoiements de l’État français vis à vis de la covid 19. Un jour c’est blanc, un jour c’est noir et quand ce n’est ni noir ni blanc, c’est gris, gris clair? gris foncé? On va réfléchir!
Ah! zut, on était dans le rouge.
Reprenons…


En fait que se passe t-il? La thérapeutique créée par l’industrie pharmaceutique est basée sur les brevets. Vous ne pouvez pas breveter une plante MAIS si vous extrayez le principe le plus actif de cette plante, l’alcaloïde on va dire princeps, vous pouvez breveter cet alcaloïde et donc fabriquer un médicament et le vendre plus ou moins cher et en avoir grâce au brevet la primeur, c’est à dire l’exclusivité et c’est le Jackpot! Parfois le médicament devient un Blockbuster et là c’est le super jackpot.
C’est ce qui a été fait avec l’ écorce du quinquina rouge (Cinchona rubra), et jaune (Cinchona calisaya) poudre de la comtesse, puis poudre des jésuites; jusqu’à l’extraction de la quinine et de la cinchonine par Pelletier et Caventou en 1820.
Puis la quinine a été donnée en préventif afin d’augmenter la rentabilité du produit (Nivaquine) créant ainsi des résistances plus ou moins importantes mais qui ont permis de faire la place à l‘artémisinine extraite de l’artemisia annua. Le problème de ces médicaments c’est qu’ils sont fabriqués chimiquement et plus du tout à partir de la plante que ces mêmes fabricants dénigrent.
OR la plante entière contient non seulement l’alcaloïde majeur (mais pas chimique, naturel) mais aussi tout un tas de molécules associées et qui participent à l’efficacité de la plante, bien meilleure que le produit allopathique breveté et chimique. Mais là, l’industrie pharmaceutique ne touche RIEN, NADA, NIENTE! Alors! pourquoi l’ANSM et l’OMS n’aiment pas l’artemisia annua et/ou afra. Voilà pourquoi:

L’OMS est surtout préoccupée par le développement important et gênant des « maisons de l’Artémisia » dont la mission est double :
“-     Accélérer les recherches sur les Artemisia annua et afra
–     Encadrer la diffusion raisonnée de ces deux espèces dans les pays impaludés, par nos pôles de compétences locaux, les Maisons de l’Artemisia, qui coordonnent la connaissance et la diffusion de ces deux plantes”.

 Lucile Cornet-Vernet, est la fondatrice de l’association

  • Une infusion pour guérir le paludisme!!
    Vous n’y pensez pas chère madame, mademoiselle,damoiseau
  • Et oui, justement nous y pensons et non seulement nous y pensons mais nous guérissons
  • Comment ça vous guérissez, avez-vous des preuves, avez-vous fait des études?
  • Mais qui êtes-vous donc pour vous permettre de nous dicter ce que nous devons faire?
  • Nous sommes l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé
  • Et alors, vous organisez quoi exactement?
  • Nous organisons, nous mandatons, nous ordonnons, ce qui est bien pour vous
  • Et bien OMS c’est à notre tour de vous dire que vous organisez, mandatez,ordonnez n’importe quoi et que nous vous relevons de vos fonctions pour vos propos incohérents et mensongers et pour corruption avérée.

    Désormais, vous vous appelez l’OMCS, l’Organisation mondiale citoyenne de la santé. Il n’y a plus de directeur et Bille Gates est sous les verrous à perpétuité. Des citoyens libres et indépendants et des scientifiques indépendants de tous conflits d’intérêts et de tous les pays, nommés par le peuple sur présentation d’un dossier complet, non mensonger, de leurs activités
    vont s’occuper de la santé mondiale du peuple terrien et avec le peuple terrien. BASTA!

A propos docteurJO

docteurJO
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

Le Dr Alain Houpert médecin et sénateur de la côte d’Or ne fait que confirmer l’absurdité de l’étude, qui essaie de discréditer l’OHchloroquine, parue dans “The Lancet” sous pression politique.

https://www.youtube.com/watch?v=7k8HoqYtnlc&feature=youtu.be Notre ministre de la santé Olivier Véran est-il médecin ou est-il une marionnette? Je …

Réflexions et lettre à mes confrères. Comment se rebeller contre les lascars qui nous gouvernent et qui sont à l’origine de cette pandémie covidesque Ne téléchargez surtout pas l’application “Stop Covid”

Gilead semble prêt à tout pour imposer ce “remdésivir”. L’histoire du benfluorex et de Servier …

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com