Androcur, un nouveau scandale

Une trentaine de patients a lancé hier une action en justice contre le Laboratoire Bayer, détenteur de l’AMM de l’Androcur, ainsi que contre son fabricant, la société Delpharm. À l’automne dernier, cinq femmes traitées par Androcur (acétate de cyprotérone) à des doses importantes et sur une longue période, pour des problèmes de pilosité ou de dérèglement hormonal, et toutes opérées Read More…