On tue les écolos

–       En décembre 2012 le défenseur de l’environnement  laotien Sombath Somphone a été enlevé en pleine rue à un poste de contrôle de Vientiane. On est sans nouvelles et le gouvernement laotien reste muet.
–       Le 22 juin 2012 dernier jour du Sommet de la terre, à Rio de Janeiro, Almir Nogueira de Amorim et son ami Joao Luiz Telles Penetra sont partis à la pêche dans la baie de Guanabara. Ils dirigeaient l’Associaçao Homens et Mulheres do Mar (Ahomar) créée en 2010 pour lutter contre la construction de gazoducs devant relier la baie à une nouvelle raffinerie gérée par Petrobras. Deux jours plus tard on a retrouvé leur corps; l’un échoué sur le rivage pieds et poings liés, l’autre étranglé,  retrouvé en mer attaché au bateau. Deux autres militants d’Ahomar ont été également assassinés. La raffinerie gérée par Petrobras – des gens très raffinés – doit ouvrir en 2014.
–       En mai 2012,  Margarito Cabal fonctionnaire du sud de l’île de Mindanao aux Philippines a été tué par balle alors qu’il rentrait chez lui. Il luttait contre le projet du barrage hydroélectrique Pulangi V. Les soupçons se portent sur les forces de sécurité du gouvernement. L’agresseur s’est échappé. Cabal est le treizième défenseur de l’environnement assassiné aux Philippines en deux ans.
–       En 2012, Chut Wutty ancien soldat et militant de l’ONG Global Witness a été abattu au Cambodge car il luttait contre l’abattage illégal d’arbres et l’accaparement de terres par les forces de sécurité de l’Etat et de gangsters qui travaillent pour des entreprises. Le milieu du crime est l’un des principaux responsables de la destruction des forêtes dans le monde.
90% de l’exploitation forestière dans le monde est illégale.

–       En novembre 2012 Juventina Villa Mojica et son fils responsables de l’Organizacion de Campesinos Ecologistas de la Sierra de Petatlan (OCESP) sont tombés dans une embuscade en voiture sous une pluie de balles. L’escorte policière dont ils bénéficiaient s’est éclipsée quelques minutes avant le meurtre. Ils luttaient contre les barons de la drogue qui abattent les arbres pour cultiver le cannabis et le pavot à opium.. Plus de 20 membres de la famille Villa Mojica ont été tués parce qu’ils refuser de renoncer à leurs forêts.
–      Deux militants écologistes par semaine sont tués dans le monde. Cela a lieu préférentiellement dans des pays tels que le Brésil, la Colombie, le Pérou, et les Philippines ainsi que dans certaines régions d’Afrique. 
Ce qui est grave, c’est que tous les gouvernements sont complices.

Quand les ressources naturelles seront épuisées qui tuera t-on?

3 thoughts on “On tue les écolos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com