Une enquête de l’Associated Press met la lumière sur l’usage des technologies anti-Covid à des fins de surveillance

https://www.francesoir.fr/societe-science-tech/une-enquete-de-l-associated-press-met-la-lumiere-sur-l-usage-des-technologies

Cet article a le mérite d’ouvrir une réflexion sur le contrôle des populations. Chacun va être traqué dans tous ses mouvements sous le fallacieux prétexte d’être protégé. Avant, les délinquants étaient fichés, contrôlés, suivis afin d’essayer d’éviter les récidives. Maintenant vous êtes contrôlés, fichés et suivis dans vos moindres déplacements alors que vous êtes un honnête citoyen. Mais pour rester “honnête” il vous faudra avoir téléchargé des applications qui sont les boulets attachés à votre chaîne représentée par votre smartphone ou équivalent. C’est comme les vaccins. On vous injecte un produit soi-disant préventif, pour vous protéger alors que vous êtes en bonne santé et vous ne connaissez pas la composition exacte de ce produit. Peu importe, faites confiance à Big Brother. Le rouleau compresseur est en marche et vous ne pourrez rien faire car vous avez accepté qu’il démarre. C’est humain. Ainsi vous obtenez ce que vous croyez être la paix et la tranquillité. On peut effectivement être en paix et en tranquillité dans une cage mais toutes les cages ne sont pas dorées surtout quand on manque d’argent. Si vous avez de l’argent et si vous voulez le garder il vous faudra passer par les fourches caudines de l’ État et accepter l’asservissement.
D’ailleurs, ne nous faisons pas d’illusion la pandémie a été mise en place pour justement imposer ces technologies de contrôle et les vaccins à ARNm qui n’ont rien de scientifiques ont été inventés dans ce but.
Comme les gens se sont aperçus de la supercherie il faut rendre ces “vaccins” obligatoires puisque les fabriquants sont incapables d’apporter les preuves de leurs bienfaits. C’est ce qu’il risque de se passer avec le vaccin anti HPV connu sous le nom de Gardasil ou Cervarix, une saloperie inefficace et dangereuse pour nos filles en âge de procréer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *