Pr Paul Marik : “une faillite totale de nos systèmes de santé”. L’action remarquable de l’ Ivermectine.

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/paul-marik-une-faillite-totale-de-nos-systemes-de-sante?utm_source=NL

Paul Marik est professeur de médecine et directeur de l’unité de soins intensif de l’université médicale de East Virginia aux Etats-Unis. C’est un expert reconnu de la septicémie et il a participé à de nombreux essais cliniques.

Après une introduction sur son parcours depuis 30 ans, il nous livre son point de vue sur la pandémie et sa gestion calamiteuse, les traitements précoces. Il nous parle aussi de la publication qu’ils ont fait avec de nombreux médecins dont le Dr Pierre Kory à propos de l’ivermectine. Il nous explique la censure dont ils sont victimes par la revue Frontier qui après revue par les pairs a décidé pour des raisons inconnues de ne pas publier cette étude.
Un médicament qui coûte 2 cents n’est pas approuvé alors qu’il n’a aucun effet secondaire, et a montré son efficacité sur la diminution de la charge virale alors que le remdesivir à 3000 dollars l’est.  C’est à n’y rien comprendre.

Ce qu’il faut comprendre c’est que nous avons eu une épidémie qui malgré sa mauvaise gestion n’a pas été responsable au cours de l’année 2020 de plus de morts qu’ en 2017 (épidémie de grippe). Une bonne gestion aurait donné un taux de mortalité national équivalent à celui de l’I.H.U. de Marseille.
Nous sommes en possession de molécules très efficaces ( Ivermectine, HCQ, Azithromycine, Artemisia etc.), qui peuvent être utilisées aussi bien en curatif qu’en préventif et qui utilisées avec compétence et intelligence réduiraient la mortalité de façon drastique.
Cette stratégie de surveillance des symptômes avec traitements adaptés suffit à soigner les patients et à leur éviter toute hospitalisation sauf cas exceptionnels de personnes atteintes d’autres pathologies. Ces personnes atteintes de comorbidité devraient recevoir un traitement systématique préventif mais autre bien sûr que la vaccination qui est un recours qui n’est pas du tout sûr.

Toutes ces données permettent de conclure que la covid 19 peut être prévenue et traitée médicalement sans utilisation de la vaccination, qui n’y a pas sa place. Quant au dépistage par PCR, il peut être intéressant mais actuellement il entretient par une positivité élevée factice, la peur au sein de la population et doit être refusé car la clinique basée sur l’observation et la surveillance des patients suffit pour diagnostiquer et traiter.
Monsieur Castex n’est pas un bon acteur et Mr Véran non plus. Leur prestation du 04 mars 2021 a été nulle.
Ils avaient invité une généraliste, le Dr Marie-Laure Alby pour essayer de convaincre les gens à se faire vacciner. Ils ont oublié de dire que la fille du Dr Marie-Laure Alby est la directrice adjointe de cabinet de Mme Hidalgo. Le conflit d’intérêt apparaît au grand jour. On va de nullité en nullité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.