Lettre à môssieur Macron

Nous, peuple français nous ne voulons pas
De la vaccination anti- covid
Cela ne nous va absolument pas
Penser à la covid nous rend livides

Nous n’avons vraiment pas peur d’un virus
Petit et minable dit SRAS CoV deux
Mis au pouvoir tel un olibrius
Par des saltimbanques trop vaniteux

En fait, nous nous sommes bien amusés
Nous avons joué le jeu, bien joué
Mais maintenant sachez que cela suffit
Et là s’arrête la plaisanterie.

Monsieur Macron, vous avez je crois, dit
Qu’il n’y a aucune obligation
A accepter cette vaccination
Vous n’êtes pas cochon qui s’en dédit

Et les français ont confiance en vous
Vous le savez fort bien, vous qui avez
été élu à la majorité
Pour votre agilité de sapajou

Vous ressemblez au singe hurleur alouatte
Dans vos allocutions anti-covid
Le regard bleu du félin qui épate
La galerie, le sourire perfide

Et nous aimons cela la perfidie
Jusqu’à un certain petit point pardi
Les magasins, les bars, les brasseries
Les théâtres et les salles de sport
Les musées, les jeux et quoi donc encore ?

Qu’allez vous donc inventer de si drôle
Qui masque nos visages
Et nous donne la vérole
Cela n’est pas très sage
Nous pourrions en prendre ombrage

Mr le président de la France
Patrie des droits de l’homme
La France « mère des arts, des armes et des lois »
Vous connaissez môssieur le président, les lois ?
Avez-vous un esprit de bon aloi

Ou

Avez-vous un esprit de mauvais aloi ?

Voilà un choix : est-il conforme à la loi ?

Vous êtes le président du pays de la Déclaration des droits de l’homme
A 36 ans, perdre ainsi la mémoire
Il nous faut un écritoire
Pour la postérité et sa vérité
Car personne ne pourra le croire
Si nous ne le mentionnons pas sur un parchemin reposant sur un bel écritoire en forme d’oblongue capsule.
Et sur ce parchemin en sus de vos exploits nous marquerons en lettres d’or que la vaccination anti-covid n’est pas obligatoire et si elle n’est pas obligatoire vous ne pouvez pas l’imposer aux habitants du pays des droits de l’homme et du citoyen.
Ce serait un parjure Môssieur le président. Le symbole de Marianne – Liberté, Égalité, Fraternité – en serait bafoué.

Laissez donc les français qui veulent mourir en héros se faire vacciner et laissez les autres en paix. Nous sommes assez grand monsieur le président et nous vous demandons de présider la France, pas de la faire péricliter.
Votre air grandiloquent n’est pas de bon aloi pour le peuple français que vous êtes en train de tuer à petit feu, à coup de confinements et de couvre-feux.

Je pense que les plaisanteries les plus courtes sont les moins longues et qu’il vous faut arrêter rapidement ce petit jeu qui ne fait rire que vous.

Au nom du peuple français, je vous somme d’arrêter môssieur le président, vous n’êtes pas dans une cour de récréation et les français n’ont plus envie de jouer. Ils veulent travailler et ouvrir les lieux où ils se rencontrent. Ils n’admettent plus que vous les divisiez. Vous êtes seul dans la cour de récréation SEUL !

NOUS NE NOUS FERONS PAS VACCINER POUR FAIRE PLAISIR A VOTRE EGO ET A VOS COMPLICES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE.
NOUS AVONS MIEUX A FAIRE MÔSSIEUR LE PRÉSIDENT QUE DE NOUS FAIRE MARQUER ET PARQUER ;

NOUS SOMMES UN PEUPLE LIBRE DE PRENDRE NOS DÉCISIONS EN DEHORS DE VOS DIKTATS !

NOUS NE SOMMES PAS DU BÉTAIL !

NE VOUS EN DÉPLAISE, MÔSSIEUR LE PRÉSIDENT, NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE EUROPE NI DU NOUVEL ORDRE MONDIAL !

NOUS SAUVERONS LA FRANCE ET SES CITOYENS SANS VOUS !

NON AU PORT DU MASQUE, NON A LA PSEUDO VACCINATION !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *