Accueil / L'ENVIRONNEMENT / AVENIR DE L'HOMME / Un carnet de vaccination injectable et lisible avec un smartphone: Quand le rôle de Big Brother de la Fondation Bill et Melinda Gates apparaît au grand jour

Un carnet de vaccination injectable et lisible avec un smartphone: Quand le rôle de Big Brother de la Fondation Bill et Melinda Gates apparaît au grand jour

Plutôt que de financer un programme sérieux et efficace de développement de l’hygiène qui est la base et l’unique action intelligente pour obtenir la disparition des maladies infectieuses, la Fondation Bill et Melinda Gates ( FBMG) envisage sérieusement de mettre en place comme pour le bétail un marquage cutané vaccinal “invisible”des populations des pays en voie de développement sous des prétextes fallacieux.
L’argent utilisé pour mettre en place une telle idée pour le moins saugrenue et perverse suffirait sans aucun doute à développer l’hygiène dans une bonne partie de l’Afrique… avec l’aide des gouvernants qui entretiennent comme la FBMG la pauvreté? Maintenant je vous laisse lire l’article paru dans Futura-Santé afin que vous vous fassiez une opinion personnelle de l’imagination débordante de la FBMG et de sa véritable utilité! Mes commentaires sont en majuscules. Dr JO

“Grâce à un patch muni de micro-aiguilles contenant des nanocristaux, les chercheurs du MIT sont parvenus à créer un marquage invisible et biocompatible qui pourrait un jour servir à apporter la preuve d’une vaccination pour les populations des pays en voie de développement où les documents médicaux sur papier sont rares, voire inexistants.” NON, VOUS NE RÊVEZ PAS!!

“Des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l’œil nu mais visible par un smartphone, et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée. L’idée est d’inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes, et où les dossiers médicaux électroniques inexistants.
MAIS OUI IL EXISTE DES PRÉTEXTES !!
Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n’a pour l’instant été testé que sur des rats ( IL Y EN A BEAUCOUP EN AFRIQUE…)
mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates (IL Y A DU POGNON A FOISON DANS LA FBMG!!) espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années ( BEN VOYONS!) dit à l’AFP la coautrice Ana Jaklenec, ingénieure biomédicale au MIT.
Les ingénieurs ont passé beaucoup de temps à trouver des composants à la fois sûrs pour l’organisme, stables et capables de durer plusieurs années (FORMIDABLE, ILS DEVRAIENT LES TESTER SUR EUX ET SUR BG!) La recette finale est composée de nanocristaux à base de cuivre, appelées des boîtes quantiques (quantum dots en anglais), de 3,7 nanomètres de diamètre, et encapsulés dans des microparticules de 16 micromètres (1 micromètre égale un millionième de mètre, et 1 nanomètre égale un milliardième). Le tout est injecté par un patch de microaiguilles de 1,5 millimètre de longueur.
Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les micro-aiguilles se dissolvent et laissent sous la peau les petits points, répartis par exemple en forme de cercle ou bien d’une croix. Ces petits points sont excités par une partie du spectre lumineux invisible pour nous et proche de l’infrarouge. Un smartphone modifié, pointé sur la peau, permet de faire apparaître, fluorescent sur l’écran, le cercle ou la croix. Les chercheurs voudraient qu’on puisse injecter le vaccin contre la rougeole en même temps que ces petits points (FORMIDABLE!) Un médecin pourrait, des années plus tard, pointer un smartphone pour vérifier si la personne a été vaccinée (UNE SORTE DE SPÉCIALISTE ES-PÉTANQUE…)
La technique est censée être plus durable que le marquage par feutre indélébile — les chercheurs ont simulé cinq années d’exposition au Soleil. Et elle requiert moins de technologie qu’un scan de l’iris ou que la maintenance de bases de données médicales (RENDEZ-VOUS COMPTE, LA SCIENCE EST EN MARCHE…)
La limite du concept est que la technique ne sera utile pour identifier les enfants non-vaccinés que si elle devient l’outil exclusif
( LE MONOPOLE DE LA FBMG, QU’ON SE LE DISE BRAVES GENS !). En outre, les gens accepteront-ils de multiples marquages sous la peau, pour chaque vaccin ? (LA FBMG VA SE CHARGER DE LEUR ACCEPTATION EN UTILISANT LES MOYENS ADÉQUATS… A SUIVRE DE PRÈS)
Et qu’adviendra-t-il des points quand le corps des enfants grandira ? (FBMG DIT: ON S’EN FOUT…)
La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh (QUAND JE VOUS DIS QU’IL Y A PLEIN DE POGNON… SAUF POUR DÉVELOPPER L’HYGIÈNE), pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques, ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.”

Si vous pleurez après cette lecture, ne vous inquiétez pas, la FBMG vend des mouchoirs en papier pas chers et cousus main.

Source: Futura Santé




A propos docteurJO

docteurJO
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

Interview « électrochoc » du Dr. Joël Brie, l’un des médecins démissionnaires du CHU de Limoges (Source: Journal “Le Populaire du Centre”

Ils l’avaient annoncé à la mi-janvier, ils ont mis leur menace à exécution : des …

Le discours poignant d’une chef de service à l’hôpital, expliquant pourquoi elle démissionne

https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=7vzxdYm8NzY Il semblerait que la démission de centaines de chefs de service ne perturbent pas …

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com