La surpêche

“Vieil océan, aux vagues de cristal… Mes yeux se mouillent de larmes abondantes, et je n’ai pas la force de poursuivre ; car, je sens que le moment venu de revenir parmi les hommes, à l’aspect brutal ; mais… courage ! Faisons un grand effort, et accomplissons, avec le sentiment du devoir, notre destinée sur cette terre. Je te salue, vieil océan !

Les Chants de Maldoror – Chant I- Strophe 9

En France on désarme les petits bâteaux au profit des gros rafiots qui raclent le fond de l’océan. Les “grands” de la pêche tout comme les”grands” de l’agriculture intensive font la loi au gouvernement qui ferme les yeux et ne contrôle rien.
A ce rythme là il n’y aura bientôt plus de poissons.

Continuez les gars! Vous avez tout compris, vous êtes sur la bonne voie!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com