Accueil / Uncategorized / LETTRE AU PROFESSEUR DIDIER GOSSET

LETTRE AU PROFESSEUR DIDIER GOSSET

Le Pr Didier Gosset vient de supprimer l’enseignement de l’ homéothérapie au sein de la faculté de Lille. Les médecins homéopathes doivent-ils s’inquiéter d’une telle décision? Je ne le crois pas.
Lille, du temps du Professeur Warembourg, c’était autre chose ! Maintenant l’Association des internes de médecine générale de Lille (AIMGL) déconseille aux étudiants qui ont passé en juin les épreuves classantes nationales (ECN) et qui souhaitent devenir généralistes de suivre leur internat dans leur faculté. Cette prise de position met une nouvelle fois en lumière les difficiles relations qu’entretiennent depuis plusieurs années les internes de médecine générale de cette faculté avec leur doyen le Pr Didier Grosset. Partout la médecine française se dégrade. Il y a une pénurie d’enseignants, un manque d’hygiène dans les hôpitaux, une surcharge des urgences qui deviennent dangereuses etc. etc. Nous n’avons pas besoin des “officiels” pour enseigner l’homéothérapie et le tort des médecins homéopathes et en particulier du SNMHF (syndicat de médecins homéopathes) a été de vouloir faire accepter la thérapie homéopathique par les officiels! Erreur on ne peut plus funeste! C’est pour cela que j’ai quitté il y a fort longtemps ce syndicat qui en fait autodétruit l’homéopathie.
Suit une lettre “ouverte” au Pr Didier Gosset:

Monsieur le Professeur;

j’ai lu votre interview dans” France Info” et je suis étonné de voir qu’un doyen de faculté de médecine soit obligé d’attendre l’avis de la HAS pour se prononcer sur l’homéothérapie. Vous prétendez que cette thérapie ne fonctionne que par effet placebo.
Vous sous-entendez par là que l’enseignement de l’homéopathie en vue d’un diplôme n’est basé que sur l’enseignement de l’effet placebo.
Que peuvent donc raconter ces médecins qui enseignent l’homéopathie pendant un, deux voire trois ans à chaque cours? Peut-être cela:

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
pour pratiquer une bonne homéothérapie il vous faut écouter le patient attentivement et quand il a fini de parler vous l’écoutez encore et vous le rassurez; enfin, je veux dire vous le baratinez en lui posant des questions afin de l’entendre à nouveau parler et vous l’écoutez à nouveau puis vous lui expliquez que vous allez lui donner des granules de sucre mais que sur le tube de granules il y aura marqué un nom savant juste pour la forme, pour l’impressionner et que la lecture de ce nom savant va le guérir car qu’il y ait Belladonna, Conium maculatum ou Arnica… tout ça c’est du placebo.
Mon pauvre ami, en fait, je me fous de votre gueule. Ce qui m’intéresse, c’est votre pognon et rien d’autre. Vous savez, les charlatans c’est ça. Que croyez-vous? Que j’ai fait 10 ans d’études pour vous soigner? Que nenni.
Le laboratoire homéopathique ou le pharmacien d’officine qui fabriquent le médicament prennent les granules de sucre,  les mettent dans des tubes et collent au hasard une étiquette sur le tube et basta.
Et pourquoi est-ce que je vous écoute cher patient? Pour chercher un médicament adapté à vos symptômes? Mais vous êtes fou! Je vous écoute pour vous filer un placebo et empocher votre fric.  Allez un tout petit placebo cela ne fait pas de mal et puis c’est si bon un peu de sucre sous la langue.
–           Mais pourtant chez mon pharmacien il y a plein de souches végétales, minérales, animales?
–           Mais non mon ami, ça c’est pour la forme, c’est du pareil au même, quand tout ça est dilué et dynamisé c’est du placebo! Et puis ils font ça n’importe comment, à la six quatre deux.
Un conseil: rentrez chez vous, prenez l’eau du robinet dans un flacon, agitez ce dernier et buvez l’eau agitée et vous verrez vous allez guérir.

–           Je ne pensais pas que l’homéopathie c’était cela. Je suis déçu.

–           Ce n’est pas grave mon ami. Je connais un professeur très compétent, doyen de faculté de médecine qui s’appelle Didier Gosset et qui connaît très bien l’homéopathie pour l’avoir exercée très longtemps. Allez le voir il vous expliquera bien mieux que moi.

–           N’est-il pas le doyen de la faculté de médecine de Lille?

–           Exactement! un homme très fort en pharmacologie qui connaît à fond la Matière médicale homéopathique. Pour être plus précis la Matière médicale du Placebo.

–           Ah! oui, ce gros livre qui est sur votre table et qui répète la même chose à chaque page?

–           Absolument. Vous l’avez déjà lu?

–           Non, mais il n’y a pas besoin de le lire pour savoir ce qui s’y trouve

–           Ah! oui c’est vrai excusez-moi vous êtes professeur de faculté et doyen et vous savez tout et donnez avis sur tout! C’est normal, vous faites autorité!

Monsieur le Professeur, bonsoir! et donnez de ma part le bonjour à la Haute Autorité de Santé qui bien sûr fait autorité en matière de placebo.

Veuillez agréer Monsieur le doyen Gosset l’expression de mes salutations distinguées, dans l’attente de l’avis de la HAS qui sera votre avis. A votre avis?

 

Docteur Alain JOSEPH petit médecin généraliste qui se permet de soigner ses patients avec du placebo mais ce n’est jamais le même placebo à chaque ordonnance. Mais, que suis-je bête, un placebo est un placebo; un point c’est tout.
Oui, oui, chut! je me tais, je me tais. J’écoute le patient…

PS

Cette lettre pourra être publiée sur mon blog:  www.jesuismalade.org
et éventuellement être envoyée à des journaux

 

A propos docteurjo_75018

docteurjo_75018
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

HUITRES, FOIE GRAS, CHAMPAGNE

Voici des petits conseils avant les fêtes: Pour être sûr de ne pas manger des …

PARRAINAGE ORFHELINS EN INDE

L’ASSOCIATION NAYE DISHA a besoin d’URGENCE de 2 parrains. http://www.nayedisha.canalblog.com   Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est un problème nouveau produit par les facilité apportées par l’évolution des techniques . Quand le genre humain ne connaissait pas l’écriture, chaque personne se souvenait de tout ce qu’elle aimait. Et comme les gens aimaient tout, c’était des puits de savoir et de sagesse. Ensuite, avec l’introduction de l’écriture, les grandes facultés mnémoniques des gens ont commencé à avoir des ratés, leur faculté d’attention s’est diluée et ils ont commencé à descendre la pente . Aujourd’hui, avec l’esprit agrippé sur les xxxPhones et embrouillé à l’école, les gens ne mémorisent plus rien et ne savent même plus écrire. Ils ne sont même pas sûrs de leurs propre sexes et de où ils habitent. Alors, se rappeler de la date de naissance et du nom de leurs enfants arrivés par accident et qui les emmerdent grave, quelle la galère. Les gens sont au fond du trou. Mais il y a encore un trou au fond du trou pour certains, car tous ne se sodomisent pas encore. En fait, même les animaux sont supérieurs aux « humains » d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com