Accueil / MEDECINE / VACCINS / LE FIASCO DU DENGVAXIA VACCIN CONTRE LA DENGUE

LE FIASCO DU DENGVAXIA VACCIN CONTRE LA DENGUE

Ce vaccin contre la dengue devait rapporter plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires par an à Sanofi et il tue les enfants et le gouvernement philippin envisage de poursuivre Sanofi en justice après avoir stoppé la campagne de vaccination lancé en 2016.

La dengue est une arbovirose qui se traduit par un syndrome grippal marqué avec 2 périodes fébriles, la deuxième période s’accompaagnant d’un exanthème. La convalescence est longue. Les complications sont rares: syndrome méningé transitoire ou altérations des fonctions hépatiques.
La dengue hémorragique dite sévère (1% des cas) a une mortalité qui varie entre 10 et 50% de ceux qui l’attrapent soit entre 390 000 et 1 950 000 par an sur 390 millions d’infectés.
La dengue est transmise par des anophèles (Aedes aegypti et Aedes albopictus.
Comment lutter contre la dengue?

Les solutions officielles retenues sont:

  •      La vaccination qui dans l’absolu doit rapporter beaucoup d’argent (amortissement de l’investissement en un an!)
  •      Stérilisation des moustiques par modification génétique
  •      Irradiation
  •      Utilisation d’une bactérie stérilisante

Tout cela coute cher, rapporte beaucoup d’argent mais est complètement débile (n’ayons pas peur des mots)

Autre solution: logique, imparable, peu couteuse et aucun besoin de Sanofi. De toute manière Sanofi ne financera jamais cette solution de rééquilibre des écosystèmes.

Les larves et nymphes de Culicidés (moustiques) sont consommées par des

–       Oiseaux aquatiques: hirondelles, Engoulevents…
–       Batraciens:  tritons, grenouilles, crapauds, Salamandres…
–       Poissons:  gambusies, Épinoches…
–       Insectes ( Chacoboridae, Noctonectes, Coléoptères, libellules… )
–       Crustacés
–       Lézards
–       Araignées
–       par ailleurs les Chauves-souris gobent les moustiques: une pipistrelle mange 3000 moustiques par nuit, la petite chauve-souris brune (Myosyis lucifugus) mange 500  moustiques  par heure.

L’équilibre des écosystèmes par l’introduction de prédateurs des moustiques serait une arme bien plus efficace pour diminuer les cas de paludisme et de dengue qu’une vaccination chimère par génie génétique qui est dangereuse et source en plus de maladies auto-immunes. Les enjeux financiers ne sont pas les mêmes bien entendu.     

   

 

A propos docteurjo_75018

docteurjo_75018
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

ON NE COMPREND PAS COMMENT MARCHENT LES VACCINS

« Une des raisons essentielles de l’histoire des vaccins, c’est qu’on ne comprend pas comment marchent …

L’INSTITUT PASTEUR ET LA DENGUE

Allez, un petit retour sur mon ancien blog. J’ai retrouvé cet article sur la dengue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com