Accueil / NÉCROLOGIE / DÉCÈS DU PROFESSEUR PIERRE CORNILLOT

DÉCÈS DU PROFESSEUR PIERRE CORNILLOT

Le professeur Pierre CORNILLOT nous a quittés hier. C’est une grande perte. Doyen de la faculté de Bobigny, il était un homme d’un grand humanisme, gentil, compétent, innovant, savant, sage. Autant de qualités rares de nos jours. Il avait fondé il y a plus de 30 ans le Diplôme universitaire de médecines naturelles (DUMENAT) auquel j’ai eu la chance de participer comme enseignant en homéopathie lorsque le Dr Joseph LUTZLER en était le responsable. Actuellement, hélas, le DUMENAT a évolué… nous ne dirons pas dans quel sens mais parfois il y a des gens qui savent faire tourner les aiguilles dans le sens inverse de leur course sans pour autant rajeunir la situation. Il y a doyen et doyen… tout dépens du cercle.
Madame Agnès Buzyn ne soufflera mot de sa disparition. C’est normal elle est dans le grand cercle.
Merci Mr Cornillot pour tout ce que vous avez fait et tout ce que vous nous avez apporté. Reposez en paix. Les pionniers restent les pionniers.

Selon le professeur Pierre Cornillot, il existe 2 grands groupes qui composent notre société :

deux--sous-ensembles-copie-1.png

1) le groupe majoritaire, dominant, à tendance conformiste, conservateur, plutôt réfractaire aux réformes.

2) le groupe minoritaire, constitué de personnes non conformistes, et surtout innovantes : c’est là que sont les découvreurs, les pionniers.

Les découvreurs, au cours de leur vie, sont rarement reconnus, et doivent la plupart du temps se battre pour faire admettre leur découverte. Le chemin est long. Une fois que leur découverte est enfin intégrée, ils ne sont pas pour autant reconnus. Les pontes du groupe majoritaire nient avoir combattu la découverte et l’intègrent comme si de rien n’était. Ainsi les (vrais) découvreurs sont rarement récompensés.

M. Cornillot finit son exposé avec une pointe d’humour : « j’ai eu moi, la légion d’honneur, mais  c’était un coup de pot ».

source: site Clés de santé

Un exemple clair est la reconnaissance par la médecine officielle du rôle majeur du microbiote intestinal alors que ce rôle est connu depuis plus de 30 ans. Il en sera de même pour les sous-diagnostics de maladie de Lyme et pour la théorie de Warburg dans les cancers… de même quand les “officiels” s’apercevront qu’ils font de l’homéopathie sans le savoir. Le rôle de la nutrition est de plus en plus reconnu ce qui n’empêche pas de délivrer de la merde dans les hôpitaux…

A propos docteurJO

docteurJO
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com