Accueil / AUTISME / A PROPOS DE LA ROUGEOLE

A PROPOS DE LA ROUGEOLE

A propos de la rougeole, maladie bénigne de l’enfance excepté dans les pays où on vaccine des enfants malnutris et dont la malnutrition est entretenue par ceux qui vaccinent en accord avec les gouvernants de ces pays et avec l’OMS.

Clinique rapide:

10 jours d’incubation, fièvre, coryza oculo-nasal, énanthème (Köplik), exanthème particulier, diminution de la fièvre, légère desquamation, guérison. L’organisme par ces symptômes se défend contre l’invasion virale en mettant en jeu ses défenses immunitaires et en particulier la réponse adaptative.
Les enfants ayant contracté la rougeole sont immunisés définitivement.

Pour cela il faut des enfants qui aient, au XXIe siècle, une vie normale; et il faut s’employer en premier lieu à ce que ces enfants ainsi que leur famille soient respectés.
 La vaccination ne respecte pas cela et ne s’attaque pas au problème sanitaire qui LUI devrait et DOIT être réglé en premier AVANT la vaccination. L’OMS, complice, donne la priorité à la vaccination sur l’hygiène. Devinez pourquoi?
Les complications pulmonaires et de la sphère ORL sont assez fréquentes mais généralement peu graves dans les pays développés. Les rares complications neurologiques de la rougeole les  plus redoutées sont en général mises en avant pour justifier les campagnes de vaccination.
(L’astuce est connue et est calquée sur celle qui était utilisée dans les années 1970 concernant les angines à streptocoques hémolytiques et les antibiotiques. Il suffit de partir d’une vérité rare et d’en faire une généralité angoissante.)
Il s’agit de:
l’encéphalite aiguë post-rougeoleuse, qui se déclare moins d’une semaine après le début de l’éruption et dont l’évolution est variable ; lorsqu’elle ne guérit pas rapidement, elle peut laisser des séquelles motrices et mentales, et dans quelques cas conduire à la mort.
et de la panencéphalite sclérosante subaiguë, complication tardive de la rougeole (plusieurs années après la maladie): très rare, une mutation du virus résiduel provoque une dégénérescence des neurones cérébraux et entraîne des handicaps graves puis la mort.

Le premier vaccin contre la rougeole est mis au point en 1960 aux États-Unis par John Franklin Enders 
Le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole en France, dit aussi MMR pour Measles-Mumps-Rubeolus du nom utilisé dans les pays anglo-saxons et autres) fut développé à l’origine par la compagnie Merck à la fin des années 1960.

1968 : Le vaccin contre la rougeole est disponible en France.
1983 : Il entre au calendrier vaccinal (vaccin recommandé).
        Début du programme de vaccination associée rougeole-rubéole (BEH n°46, 1983)
1986 : Entrée du vaccin associé ROR (vaccin recommandé) au calendrier vaccinal (BEH n°52, 5 janvier 1987).
À l’origine une seule dose était administrée, mais en 1989 une deuxième dose est recommandée par l’American Academy of Family Physicians, l’American Academy of Pediatrics, et le Centers for Disease Control and Prevention’s Advisory Committee on Immunization Practices. En France, cette seconde dose est intégrée au calendrier vaccinal en 1996. Actuellement ils veulent imposer une troisième dose.

L’incidence de la rougeole s’est effondrée bien avant que le moindre vaccin ne soit introduit en 1963 et bien avant les premières vaccinations recommandées de 1983.

Selon l’Annuaire statistique de la France:
Il y avait en 1906: 3754 morts de rougeole
            et en 1940: 439
            et en 1955: 203         

Aucune vaccination: étonnant non?

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6211165z/f16.image.r=rougeole?rk=21459;2?nouveauCompte=true&ticket=ST-93459-zkrnxeVjuIW0F9XqYJTh-diaz01.bnf.fr.

On trouve des statistiques officielles, semblables, aux USA et au Canada: étonnant non?

Et maintenant que l’on vaccine à tour de bras, il y a soi-disant une recrudescence de rougeoles! Étonnant non?

Aucun argument scientifique ne permet de légitimer l’obligation du vaccin contre la rougeole (Dr Michel de Lorgeril)

MAIS il existe sans doute d’autres raisons que la raison scientifique!

A propos docteurJO

Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

Pauvre rougeole! que ne dit-on pas en ton nom!

https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/pourquoi-la-rougeole-fait-la-une-de-lactualite/ Dans les années 1980 la vaccination contre la rougeole devint “obligatoire” en association avec …

De mieux en mieux: la rougeole mise au rang de la lèpre

Les 300 passagers et membres d’équipage du Freewinds paquebot de l’église de Scientologie sont confinés …

3 commentaires

  1. Suite a vos recommandations, me revoila apres avoir travaille et lu pas mal de chose. En premier lieu, le texte de CMT sur Docteurdu16. Tres interessant. Hier soir, je me suis dit : pas de dose de ROR pour mon fils. Et puis aujourd hui, j ai lu une critique (que je trouve assez scientifique) du texte de CMT, ici : rougeole. Les arguments presentes sur ce site se tiennent nan ?! Une critique constructive de cette critique m interesserait ! Bref, je suis de l avis de MT. Il y a 2 problematiques : 1- le rapport benefice risque de chaque vaccin. Et cela necessite, nan deplaise a chacun, un debat SCIENTIFIQUE. Il y a des donnees epidemio, des recherches. Toutes ont leur biais (et souvent des gros biais). Qu importe, presentons les donnees scientifiques telles qu elles sont, pour que chacun puisse se faire une idee. Et comme chacun defent son clan, l etude d une etude par plusieurs personnes pro et anti est indispensable. Mais cette double analyse doit etre reunie pour pouvoir etre lisible ! D ou l idee d un site independant . Je ne suis pas d accord avec l analyse qu un debat est impossible tant qu on a pas fait tomber le rideau . Il y a des scientifiques, independant, qui s interesse a la verite. Si si, ca existe ! 2- le debat ethique sur la necessite de faire courrir un risque a des personnes saines pour une cause commune. Obliger des parents a innoculer une substance etrangere (et potentiellement dangereuse) a leur bebe est monstrueux. Voir un enfant attent d une maladie contre-indiquant la vaccination contre la rougeole mourir de la rougeole et entendre des gens dire de toute facon il etait faible est tout autant monstrueux car il s agit d un deces evitable (si la personne qui a transmis la maladie avait ete vaccinee). Malheureusement, ces 2 debats sont toujours melanges, ce qui rend les choses indigestes. Ou sommes-nous sur ce blog ? Dans un debat scientifique ou ethique ? S il est scientifique, alors j aimerais avoir ma reponse a mon premier message (concernant la nette progression sur l image presentee, cf mon premier commentaire). S il est ethique, alors arretez d appuyer vos arguments a l aide d etudes analysees de maniere tronquee. Sinon, il s agit de propagande (mais je suis d accord, ce site n est pas du tout un site antivax debile sans argumentation !)

  2. Je pense qu’on tombe dans le même travers que pour les antibiotiques, il faudra toujours de plus en plus de vaccinations jusqu’au moment où tout le monde sera dépassé.
    Troisième vaccin contre la rougeole? Et ce n’est pas fini. Il y aura une quatrième, puis, puis….. Comme le vaccin contre le tétanos ( tous les 10 ans je crois).
    Vous n’osez pas le dire mais tout ça pour les finances des firmes pharmaceutiques.Gagner honnêtement son argent, quoi de lus normal. Mais lorsqu’on triche, cache, filoute….!!!

  3. Je suis évidemment 100% d’accord……y compris sur vos étonnements……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com