Accueil / L'ENVIRONNEMENT / AGRICULTURE / On est trop nombreux

On est trop nombreux

A partir d’un article de Futura-Santé je vous donne mes impressions sur l’ensemble de ces 9 petits chapitres. On y apprend – entre autres – que la résistance aux antibiotiques est (en partie) due au fait que les gens ne terminent pas leur traitement. Ne culpabilisez pas, cet argument est une cause infime à partir de laquelle on établit une généralité culpabilisante. C’est un raisonnement éculé et utilisé larga manu. Bonne lecture.

La pollution de l’air

Neuf personnes sur dix respirent un air pollué chaque jour, constate l’OMS. La pollution entraîne la mort prématurée de sept millions de personnes dans le monde par cancer, crise cardiaque ou affections respiratoires. À New Delhi, la ville la plus polluée au monde, on enregistre régulièrement des pics à 400 μg de particules par m3, soit seize fois les niveaux recommandés par l’OMS. Il est pourtant possible d’agir : la Chine a ainsi réussi à faire baisser la densité en particules fines de 12 % entre 2013 et 2016, soit un gain de six mois d’espérance de vie.

MAIS ON EST TROP NOMBREUX!

Les maladies non transmissibles

Diabète, cancer, maladies cardiovasculaires… Ces maladies sont collectivement responsables de 70 % de décès dans le monde et entraînent chaque année la mort prématurée de 15 millions de personnes âgées de 30 à 69 ans. 85 % de ces décès interviennent dans les pays à revenu moyen ou faible, où les traitements ne sont pas facilement disponibles. L’obésité, le tabac, l’alcool et la sédentarité sont autant de facteurs qui favorisent la survenue de ces maladies chroniques. Au Mexique par exemple, le taux d’obésité a doublé en moins de 20 ans, passant de 35 % en 1988 à 70 % en 2016.

Heureusement que ces maladies sont là, merci Coca cola… CAR

ON EST TROP NOMBREUX! 

La peur des vaccins

La vaccination prévient la mort de 2 à 3 millions de personnes par an et 1,5 million de vies pourraient encore être évitées si la couverture mondiale s’améliorait, estime l’OMS. Pourtant, on assiste aujourd’hui à un retour en arrière, avec des campagnes anti-vaccination qui circulent sur Internet et de plus en plus de parents refusant de faire vacciner leurs enfants. Les cas de rougeole ont par exemple bondi de plus de 30 % dans le monde l’an dernier par rapport à 2016, faisant 110.000 morts. Un phénomène qui touche aussi les pays développés et notamment la France, où la couverture vaccinale reste insuffisante, d’après Santé publique France.

CECI N’EST PAS TOUT A FAIT VRAI… CAR LA VACCINATION CELA SE DISCUTE ET LA SANTÉ COMMENCE PAR L’HYGIÈNE, L’EAU POTABLE, LA NOURRITURE CORRECTE. LE RESTE EST GLOBALEMENT UNE AFFAIRE INDISCUTABLE DE GROS SOUS. MAIS SI ON VEUT ÊTRE MAJEUR, FAUT ÊTRE VACCINÉ!

MAIS ON EST TOUJOURS TROP NOMBREUX!

Ebola

La RDC fait actuellement face à une recrudescence du virus Ebola, qui a déjà causé le décès de 273 personnes entre août et décembre 2018. Une épidémie qui fait craindre celle de 2014-2016, où la maladie avait entraîné la mort de plus de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest. Ce qui inquiète particulièrement l’OMS, c’est que cette nouvelle vague touche cette fois les centres urbains à forte densité et mobilité de la population, ce qui multiplie le nombre de victimes potentielles. Surtout, l’insécurité permanente dans la région causée par les groupes armés empêche une riposte efficace, note l’OMS.

MERCI EBOLA, CONTINUE, CAR

ON EST ENCORE TROP NOMBREUX!

La grippe saisonnière

Souvent jugée bénigne, la grippe saisonnière tue pourtant 650.000 personnes chaque année, rappelle l’OMS, et notamment les populations fragiles (femmes enceintes, personnes âgées, jeunes enfants…). La prévention s’avère particulièrement complexe dans la mesure où le virus mute constamment, nécessitant la mise au point d’un nouveau vaccin chaque année. « Une pandémie de grande ampleur est quasi certaine, la question est de savoir quand », met en garde Wenqing Zhang, le directeur du programme de lutte contre la grippe à l’OMS. L’institution préconise une amélioration de la couverture vaccinale et un renforcement du système de surveillance mondial.

EN FAIT, TOUT LE MONDE S’EN FOUT DE LA GRIPPE DU MOMENT QUE LA VACCINATION EST MONDIALE ET QUE LES VACCINATEURS PRÉDISENT DES ÉPIDÉMIES
QUI TUE LE PLUS? FAUT TUER, FAUT TUER CAR

ON EST ENCORE TROP NOMBREUX!

La dengue

Cette maladie transmise par les moustiques provoque des symptômes grippaux et entraîne jusqu’à 20 % de décès parmi les populations touchées. De nombreux cas surviennent pendant la saison des pluies dans les pays asiatiques. Or, cette période tend à se prolonger en raison du changement climatique, augmentant ainsi les risques. En 2018, le Bangladesh a ainsi enregistré le plus grand nombre de décès par dengue (17) depuis plus de deux décennies. 40 % de la population mondiale est exposée à la dengue, s’inquiète l’OMS, qui vise une réduction de 50 % des décès d’ici 2020.

JE SUIS CONTENT QUE L’OMS “VISE” car CELA VA AUGMENTER LES DÉCÈS. SURTOUT DEPUIS LE DENGVAXIA DE SANOFI! MERCI L’OMS CAR LA DENGUE REND DINGUE ET

ON EST TROP NOMBREUX!

Le faible accès aux soins primaires

Beaucoup de pays manquent encore cruellement d’infrastructures et de politiques de santé, avec pour conséquence une espérance de vie plus faible et une mortalité infantile élevée. Pas moins de 7,3 milliards de personnes n’ont pas accès à une couverture maladie universelle et les inégalités demeurent criantes dans ce domaine : la France compte ainsi 32 médecins pour 10.000 habitants contre un seul au Rwanda ou cinq en Thaïlande. L’OMS a organisé une grande conférence sur le sujet à Astana en octobre dernier, préconisant la mise en place d’un système d’accès aux soins de base pour tous dans chaque pays.

LA POLITIQUE DE SANTÉ COMMENCE PAR L’HYGIÈNE, L’EAU POTABLE, UNE NOURRITURE CORRECTE ET NON PAR LA VACCINATION, MAIS CETTE POLITIQUE QUI FAIT FI DES ACTIONS DE BASE  VA CONTINUER ET N’EST PAS PRÊTE DE S’ARRÊTER,  CAR ELLE EST ENTRETENUE ET VOULUE POUR ENRICHIR UNE MINORITÉ.
ET MALGRÉ TOUT CELA

ON EST TROP NOMBREUX!

Le VIH

En dépit des progrès dans le traitement et le confinement du virus dans le corps, le sida n’en demeure pas moins une maladie mortelle dans la plupart des pays. Près d’un million de personnes meurent encore chaque année du VIH et 1,8 million ont contracté la maladie en 2017. Le problème, c’est qu’un malade sur quatre ignore qu’il est infecté et risque donc de transmettre et de développer le virus. L’OMS mise donc beaucoup sur le dépistage, notamment des auto-tests organisés sur le lieu de travail.

AUCUN GOUVERNANTS DANS LE MONDE N’A ENVIE QUE LE SIDA SOIT GUÉRI CAR C’EST UNE MANNE FINANCIÈRE COMME LA VACCINATION DE MASSE. MAIS EST-CE IMPORTANT PUISQUE

ON EST TROP NOMBREUX!

Les populations fragiles

Quelque 1,6 milliard de personnes, soit 22 % de la population mondiale, connaît une situation de risque de crise sanitaire, estime l’OMS. Le Yémen subit ainsi « la pire crise humanitaire du monde », d’après le Programme alimentaire mondial, avec près de 8 millions d’habitants considérés à la limite de la famine. Une situation due au conflit qui sévit dans le pays depuis trois ans. De nombreux pays d’Afrique australe et orientale subissent, eux, une grave sécheresse depuis plusieurs années et les 68,5 millions de déplacés à travers le monde, un record, sont eux aussi particulièrement fragiles.

ON NE VACCINE PAS UNE POPULATION FRAGILE ET POURTANT C’EST CE QUI SE PASSE RÉGULIÈREMENT EN PARTICULIER AU YÉMEN Où LA VACCINATION CONTRE LE CHOLÉRA EST UN PIS-ALLER MAIS PAS UNE SOLUTION.

https://www.nationalgeographic.fr/sciences/2018/08/yemen-nouvelle-campagne-de-vaccination-pour-lutter-contre-lepidemie-de-cholera

AU YÉMEN ON VACCINE LES MALNUTRIS? D’AILLEURS IL N’Y A PAS QU’AU YÉMEN!

ET ON EST TOUJOURS TROP NOMBREUX!

La résistance microbienne

Si les antibiotiques ont contribué à sauver des millions de vie depuis leur apparition, leur usage excessif et leur mauvaise utilisation (patients qui ne vont pas au bout de leur traitement par exemple) ont entraîné l’apparition de bactéries multirésistantes (BMR). L’ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control) estime que les BMR sont responsables de 700.000 infections et 33.000 décès par an en Europe. En septembre dernier, une équipe australienne a ainsi mis en garde quant à la diffusion d’une bactérie résistante à tous les médicaments connus, Staphylococcus epidermidis, et qui pourrait causer des infections incurables.

CE NE SONT PAS LES PATIENTS QUI ONT CRÉÉ LES RÉSISTANCES MAIS BIEN LES LABOS QUI SE SONT REMPLIS LES POCHES EN VENDANT LEURS ANTIBIOTIQUES ET EN POUSSANT LES MÉDECINS A EN PRESCRIRE LARGA MANU. MAIS

ON EST TOUJOURS TROP NOMBREUX…

ALORS!  UN PEU PLUS DE GUERRES? UN PEU PLUS DE POLLUTION? UN PEU PLUS DE FERMETURE D’HÔPITAUX? UN PEU PLUS D’ESCLAVAGE?…


QUE FAUT-IL FAIRE POUR BAISSER LA POPULATION MONDIALE PUISQU’ON

EST TOUJOURS TROP NOMBREUX?

RÉPONSE:

CONTINUER A MASSACRER, A DÉTRUIRE, A ÉRADIQUER, A ESCLAVAGER ET A RAVAGER, A FAIRE SEMBLANT DE, A FAIRE CROIRE QUE… ,

ET A VACCINER! 

GAVI, vous connaissez? L’ALLIANCE DU VACCIN FONDÉ PAR LA FONDATION BILL ET MÉLINDA GATES AVEC 750 MILLIONS DE DOLLARS US! ET IL Y A AUSSI L’OMS, L’UNICEF, and THE WORLD BANK.

C’EST-Y PAS BEAU TOUT CELA, ET MALGRÉ TOUT

ON EST TOUJOURS TROP NOMBREUX

  • La première contribution d’un montant de 750 millions de dollars US de la Fondation Bill & Melinda Gates a fourni le capital de départ au lancement de Gavi.
  • En tant que membre fondateur de Gavi et agence spécialisée de l’ONU sur les questions de santé mondiale, l‘OMS est un partenaire crucial de l’Alliance du Vaccin.
  • Premier acheteur et fournisseur mondial de vaccins destinés aux pays en développement, l’UNICEF joue un rôle capital au sein de l’Alliance du Vaccin.
  • La Banque mondiale met au service de l’Alliance du Vaccin son savoir-faire de première source mondiale d’aide au développement.

ET LES GOUVERNEMENTS DES PAYS TELS QUE LE YÉMEN SOUTIENNENT TOUTE CETTE MAGOUILLE

C’EST A PLEURER DE RIRE ! CAR

ON EST SANS CESSE TROP NOMBREUX! JE VAIS ME METTRE MARCHAND DE CANONS avec l’ami Boris VIAN!

A propos docteurJO

docteurJO
Médecin de campagne puis Médecin de ville, acupuncteur, ostéopathe, vice Président de l'I.H.S (Institut Homéopathique scientifique), retraité depuis 2011. Je tiens ce blog qui a pour but de relayer en matière de santé, l'information des lanceurs d'alerte sur l'agriculture, la nutrition, la destruction des écosystèmes planétaires, les dérives de l'industrie pharmaceutiques, etc...

A lire aussi

Pesticides: 5 OU 10 MÈTRES DES HABITATIONS? VOUS VOUS FOUTEZ DE NOUS!

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/2019/09/08/5-ou-10-metres-des-habitations-vous-vous-foutez-de-nous/

AGNÈS BUZYN DÉMISSION Il faut arriver à 35000 bien plus

https://www.mesopinions.com/petition/sante/aluminium-vaccins-expliquez-madame-ministre-demissionnez/33815 Devant l’incompétence évidente de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, SIGNEZ CETTE PÉTITION …

2 commentaires

  1. Avatar

    TROP NOMBREUX ?
    Déjà, à 7,5 Mhbts, on n’y arrive plus (ne parlons de ceux qui, comme moi, tirent leur épingle du jeu… ).
    Et il y en a qui pensent qu’il va bientôt falloir nourrir 9 à 10 Mhbts, d’ici 20 ou 30 ans.
    Mais, pourquoi donc ?
    Qu’est-ce qu’ils ont dans la tête ? Une idéologie ? ou un cerveau reptilien cavernicole ?
    Cdt

  2. Avatar

    C’est une belle récapitulation de tous les mensonges officiels !
    Très beau travail !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com